Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

AIA assure une prestation insolite


Publié le 17 oct. 2017 15:19:30

 

Derrière une pièce de théâtre hors norme se cache parfois une blanchisserie peu ordinaire. Wenceslas Baudrillart, à la tête de A.I.A , nous a fait part d’une expérience pour le moins insolite !

« Jan Fabre est un auteur, metteur en scène et homme de théâtre mais pas seulement. Il a ainsi tapissé de 1 400 000 carapaces de scarabées aux reflets changeants la Salle des glaces du Palais royal de Bruxelles. Ses œuvres plastiques soulèvent l’enthousiasme. Ses œuvres théâtrales soulèvent les passions et scandalisent souvent. Ainsi de « Mont Olympe » qu’il a fait jouer le 15 et le 16 septembre à la Grande Halle de La Villette. Imaginez : 28 acteurs (performeurs, acteurs c’est dépassé) qui jouent 24 heures de suite. Ils dansent, ils mangent, ils se roulent par terre, ils s’enduisent d’huile, on leur jette dessus du sang, vrai ou faux, du vin rouge, des morceaux de poumons, de foie, de cœur de porc. Pour tout vêtement, quoi donc ? Des draps, portés (ou enlevés) comme des tuniques grecques. Des draps imprégnés d’huile, de miel, de sang ? portés pendant 24 heures ? Non ce n’est pas pensable... »

Ces draps il faudra les laver. C’est ainsi qu’A.IA., quatre jours avant le début du spectacle, reçoit un appel téléphonique : « Vous êtes une blanchisserie ? » « Oui » « Vous lavez des draps ? » « Oui » « Même des draps sales ? » « Oui, en général on ne lave pas les draps propres ». Ainsi débute ce dialogue un peu étrange entre une assistante de Jan Fabre et le président d’A.I.A, blanchisserie installée à Asnières, entreprise adaptée de 90 salariés dont 82 travailleurs handicapés. L’assistante paraît au sommet de l’angoisse : « Vous pourriez donc laver mes draps même avec du sang et de l’huile ? » « Oui, Madame. Nous mettrons un programme de lavage renforcé ». « Ah que vous me soulagez : vous êtes le 29ème blanchisseur que je contacte, les 28 autres m’ont tous dit non ! ». Et c’est ainsi que, dans la coulisse de la Grande Halle de la Villette, les opérateurs d’A.I.A ont traité tout au long de ces 24 heures les 40 kg de draps, effectivement très, très souillés et les ont à cinq reprises rendus impeccables, donnant une nouvelle tenue immaculée à ces acteurs n’ayant peur de rien.

 

Partager l'article