Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Boisset investit 2,6 M€ dans l’extension de ses locaux et de nouvelles machines


Publié le 7 mai 2014 14:07:00

 

La blanchisserie Boisset est une entreprise familiale cantalienne qui s’appuie sur une plateforme logistique basée à Clermont-Ferrand, et deux unités de production à Aurillac, où elle vient d’investir dans de nouveaux outils de production pour pérenniser son activité.
Douze ans après avoir bâti leur nouvelle unité de production, les frères Christian et Patrick Boisset réalisent un investissement conséquent (2,6 millions d'euros) qui se caractérise par trois nouvelles machines mais également une extension des locaux.
Pour ce membre du Cercle du Propre, cet investissement devrait déboucher en prime sur une dizaine de créations d'emplois (pour un total d'environ 50 salariés). La blanchisserie vise d’ailleurs plus de 4 M€ de chiffre d'affaires sur le prochain exercice et espère ainsi pérenniser l'entreprise. Cette blanchisserie indépendante mise sur sa capacité à s’adapter et sur sa proximité, assurance d'une réactivité à 220 km autour d'Aurillac.
Parmi les investissements actuels figure aussi une nouvelle chaudière basse pression (en remplacement de deux autres machines) qui doit permettre 30 % d'économie au niveau de l'énergie. Autant de chiffres qui comptent pour cette blanchisserie où 110 000 pièces sont lavées et repassées chaque semaine, et pour laquelle l’écologie n’est pas un vain mot. Déjà depuis les années 1980, la blanchisserie récupère et recycle l'eau de pluie.
« En 2002, on consommait 28 litres d'eau par kilo de linge. Actuellement, on en est à 4 litres. Du côté de l'énergie, pour un même volume, on a divisé notre consommation par quatre. »
Propriétaire du linge qu'elle loue et aussi spécialisée dans les vêtements professionnels à destination notamment des hôtels, des collectivités et des industries agroalimentaires, la blanchisserie Boisset verra en juillet et août se production multipliée par trois.
La société rayonne sur l'Auvergne et le Limousin, empiète sur Midi-Pyrénées, est présente sur huit départements. De Vichy à Millau, du Puy à Brive. 85 % du chiffre d'affaires est ainsi réalisé hors du Cantal (dont 48 % sur le Puy-de-Dôme et l'Allier).

 

Partager l'article