Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Entretien textile. 76 % des Français trouvent l’étiquette d’entretien utile


Publié le 9 avr. 2019 17:27:00

 

Le 28 mars dernier, le Comité français de l’étiquetage pour l’entretien des textiles (COFREET) a présenté les résultats de la troisième édition de son baromètre biennal « L’étiquette d’entretien textile et les Français », mené avec l’institut IPSOS.
Cette année, le baromètre s’est penché sur la durabilité qui apparaît désormais comme une préoccupation primordiale des Français. Plus de la moitié d’entre eux affirment en effet entretenir leurs vêtements afin de « les maintenir en bon état, pour les conserver le plus longtemps possible ». De même, la première raison de suivre les consignes de l’étiquette d’entretien du linge est également « de préserver les vêtements pour pouvoir les conserver plus longtemps. » Préoccupation environnementale ou besoin de faire des économies ? Si le baromètre n’éclaire pas sur les raisons qui poussent à conserver ses vêtements le plus longtemps possible, cette tendance est largement confirmée puisque la seconde vie des vêtements est de plus en plus plébiscitée. Selon ce baromètre, les Français sont en effet près de 40 % à donner leurs vêtements, soit à des associations (27 %), soit à leur entourage (12 %). Ils sont également 33 % à les déposer dans des conteneurs de recyclage de textiles. 14 % d’entre eux – et en particulier les 18-34 ans – s’adonnent à des activités de revente ou d’échange.

Les Français attentifs à l’entretien de leurs vêtements
Si le shopping reste une activité toujours plébiscitée (95 % des sondés déclarent avoir acheté des vêtements au cours des six derniers mois), le prix est de loin le premier critère d’achat pour 62 % alors qu’ils n’étaient que 58 %, il y a deux ans. Dans le cadre de cette « expérience de shopping », l’étiquette constitue un gage de confiance pour les consommateurs. Un Français sur cinq affirme ne jamais acheter de vêtements sans étiquette. Si la taille et la composition constituent des informations cruciales, la majorité des personnes interrogées (60%) considère les consignes d’entretien comme importantes. Le critère « label développement durable » gagne en importance : qualifié d’important par 33 % des Français en 2016, il est désormais important pour 37 %. Enfin, 71 % disent suivre les consignes d’entretien des vêtements.

L’entretien du linge confié à un professionnel dans seulement 2 % des cas
De façon générale, 59 % des personnes interrogées déclarent s’occuper seules de l’entretien de leurs vêtements – dont une grande majorité de femmes – et 26 % avec l’aide d’une autre personne de leur foyer. 16 % délèguent cette tâche : 14 % à une autre personne au sein de leur foyer, 1 % les confie au pressing et 1 % à des entreprises qui récupèrent le linge sale à domicile. Pour mener à bien l’entretien de leur linge, 76 % des 18-65 ans estiment que l’étiquette et les symboles d’entretien sont utiles.
Face à une interrogation quant à l’entretien d’un vêtement, une très grande majorité recherche de l’aide pour bien entretenir ses vêtements : 19 % demandent conseil à leur entourage, 41 % optent pour Internet et 10 % se tournent vers un professionnel (point d’achat ou marque). « Ce baromètre est un rendez-vous important pour la profession, que nous attendons avec impatience tous les deux ans. Dans cette nouvelle édition, nous avons voulu ajouter des questions pour nous permettre de mieux comprendre les tranches de vie qui accompagnent l’utilisation de l’étiquette d’entretien textile, de l’achat à l’entretien », commente Yann Balguerie, président du Cofreet. « Nous sommes ravis de voir qu’une tendance que nous pressentions est bien à l’œuvre : les Français souhaitent conserver leurs vêtements longtemps et nous avons un rôle majeur à jouer pour les y aider », conclut-il.

 

Partager l'article