Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Location-entretien

La SNB reprise par le groupe Sdez


Publié le 14 mai 2018 17:17:31

 

C’est finalement l’offre du groupe familial Sdez qui a été retenue par le Tribunal de commerce de Troyes pour la reprise de la Société Nogentaise de Blanchisserie (SNB), basée à Nogent-sur-Seine et placée en liquidation judiciaire le 1er mars.

Seul candidat sur les rangs à avoir formulé une proposition, Sdez maintiendra donc l’activité du site nogentais, en perte de vitesse depuis plusieurs années. L’objectif est d’abord de stabiliser l’activité et d’améliorer le niveau de qualité avant d’envisager de relancer le développement. Pour y parvenir, Sdez se donne jusque fin 2019. 

La concentration du marché, toujours d’actualité

Pour la SNB, tenue par la famille Debeaupuits depuis sa création il y a un peu plus de trente ans, c’est donc une page qui se tourne avec cette cession. Pour Sdez, cette acquisition s’inscrit, elle, pleinement dans sa stratégie de croissance externe initiée depuis quelques années par le groupe lillois, qui n’en est donc pas à son coup d’essai. Pour atteindre les objectifs qu’il se fixe, seuls quinze salariés sur les trente et un seront conservés. Une décision liée aussi au surdimensionnement de l’outil de production, désormais plus adapté au tonnage traité suite à la perte de contrats. Sdez s’engage cependant à accorder une priorité d’embauche à ceux qui devront partir, si l’entreprise est amenée à se développer.

Ce rachat constitue une opportunité pour le groupe d’étendre sa zone de couverture au sud et au sud-est de la capitale, où il était encore peu présent. 600 000 euros d’investissements sont d’ores et déjà prévus pour moderniser la production et renouveler le parc de linge. 100 000 euros ont d’ailleurs déjà été dépensés sur ce dernier poste, ce qui est cohérent dans la mesure où Sdez souhaite développer le linge d’hébergement hôtelier et celui de la restauration, ainsi que le vêtement de travail.