Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Vêtements de travail 

Lafont revient en force sur le marché du CHR


Publié le 5 févr. 2018 14:04:34

 

Après quinze ans d’absence sur le marché du CHR, Lafont annonce un retour en force en 2018, avec deux cents nouvelles références destinées à l’hôtellerie et à la restauration. La nouvelle collection se place résolument sous le signe de l’innovation et du développement durable : des tissus français, développés et tissés à Laval chez TDV Industries et une fabrication dans les usines du groupe. La marque née en 1844, qui revendique la paternité du vêtement de travail, entend miser sur son héritage : une bonne connaissance des métiers pour proposer des tenues confortables et stylées.

La collection se décline en quatre gammes cuisine (Héritage, Techcook, Essential Cook et Classical Cook) et trois gammes hôtellerie et accueil (Millenials, Trendy et Essential Service).
Clin d’œil à la cotte à bretelles Lafont, connue de tous les artisans, la marque a conçu un tablier d’office reprenant les codes de sa mythique salopette : bretelles croisées réglables, poches en biais zippés et 100 % produite en France. « La toile conçue et tissée par TDV Industries à Laval est composée de lin cultivé dans les Hauts-de-France et de polyester recyclé, précise Alexandra Avram, directrice marketing de Lafont. Les tabliers sont assemblés dans notre atelier de Saint-Etienne. Cette première pièce, fer de lance de notre collection, répond à l’attente de la nouvelle génération de chefs qui est dans une démarche de proximité en choisissant des matières premières produites localement. Il en va de même pour notre tablier. »

Autre innovation à relever, les vestes de cuisine Techcook, inspirées du sport de haut niveau : des vêtements aux lignes contemporaines, au toucher peau de pêche, qui suivent les mouvements du chef sans l’entraver dans un tissu exclusif respirant et retardateur de flammes. Ces vestes bénéficient du patronage sans couture, Ergo Cut, breveté par Lafont.
Tous les modèles sont adaptés à un entretien en blanchisserie industrielle.

Sur le marché du vêtement de travail estimé à 600 millions, le CHR se situe en troisième position après le bâtiment et l’industrie et avant la santé. Grâce à sa nouvelle collection, Lafont espère bien retrouver sa place parmi les confectionneurs qui comptent dans le monde de la restauration.