Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Blanchisserie hospitalière

L’Afrique veut structurer sa Fonction Linge


Publié le 14 mai 2018 17:14:36

 

Un consortium panafricain a été mis en place pour valoriser le rôle de la blanchisserie dans la Santé. L’Afrique veut désormais structurer la fonction linge, et surtout elle en a besoin. En jeu, faire face au risque infectieux élevé dû à l’insuffisance de l’hygiène du linge en milieu hospitalier, mais aussi la volonté de professionnaliser et de valoriser le métier de la blanchisserie.

Un défi lancé suite au constat posé par Tam Aka Marie, pharmacienne et directrice Qualité et Hygiène de la société Les Pressings du Bien-Être : « Le métier de la blanchisserie est laissé pour compte en Afrique tandis qu’il est bien développé en Europe et aux Etats-Unis. Or, dans la santé, la blanchisserie, en relation permanente avec tous les autres services de l’hôpital, doit être équipée selon les standards internationaux pour faire face au risque infectieux lié à la fonction linge. »

Pour y parvenir, différentes parties se sont engagées au sein de l’African Laundry Consortium, créé tout spécialement à l’initiative de structures spécialisées d’Europe, d’Amérique et de Côte d’Ivoire. Leur mission : concevoir, réaliser et exploiter des blanchisseries aux normes internationales en Afrique. Parmi les membres, on compte Horizon Equipements de Côte d’Ivoire, Ataub Architectes et Les Pressings du Bien-Être. Alliance Laundry Systems, qui accompagne le projet depuis deux ans, tient le rôle de consultant expert et conseiller technique.

La convention, signée en avril à Abidjan, ouvrent donc de nouvelles opportunités sur un marché qui cherche à se structurer et à industrialiser le process d’entretien des textiles. La formation tiendra aussi un rôle essentiel, et l’accompagnement sera prépondérant. Une première convention de partenariat a d’ores et déjà été signée avec l’Association de Clinique Privées de Côte d’Ivoire (APCI). Elle est le point de départ de la première pierre d’une blanchisserie hospitalière respectant les normes internationales en Afrique de l’Ouest. Cette unité industrielle d’une capacité allant de 2,5 à 8 tonnes de linge traité par jour sera conçue et réalisée par le consortium et exploité par les Pressings du Bien-Être, sous l’autorité de l’ACPCI.

 

Partager l'article