Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Le ministère de la Défense cherche un prestataire


Publié le 17 déc. 2015 19:02:00

 

Suite à un renouvellement de marché, le ministère de la Défense lance un appel d’offres sur deux types de prestations. Blanchisseries et pressings devraient s’y intéresser.

Voilà un marché qui devrait intéresser les professionnels du secteur. Comme nous l’explique Sandrine Lemaire, acheteuse pour le compte du ministère de La Défense et en charge du dossier, « la prestation porte sur l’entretien du linge de restauration, du linge de maison, de vêtements, de voilages, rideaux et doubles rideaux, au profit des entités du ministère de la Défense soutenues par le service parisien de soutien de l’administration centrale (SPAC). »

Le marché comporte donc deux types de prestations, qui constituent deux lots distincts :

- L’entretien de linge de restauration, de linge de maison et de vêtements de qualité standard ;

- L’entretien de linge de restauration, de linge de maison et de vêtements de qualité supérieure et l’entretien de voilages, rideaux et doubles rideaux.

Si le titulaire est libre du choix des techniques de traitement, il se devra aussi de chercher en permanence à obtenir le meilleur résultat. A noter que dans le cadre de ce marché, il doit utiliser prioritairement des produits de nettoyage bénéficiant d’un écolabel. Il doit également mettre en œuvre des pratiques favorisant le développement durable.

Sur le premier lot, le niveau de la qualité de restitution du linge attendu après traitement est de qualité « standard » : les articles seront nettoyés selon les règles de l’art de la branche professionnelle ; ils seront repassés mais ne pas conditionnés sous film plastique, à l’exception des dotations de lit 1 personne (drap housse, drap, taie de traversin, taie d’oreiller), qui ne seront pas séparées par type mais conditionnées sous film plastique par unité.

Concernant le second lot, le niveau sera de qualité « supérieure » : en plus des prestations similaires au lot 1, les articles seront détachés (taches délébiles). Le pliage ne devra comporter aucun «faux plis» ; les vêtements seront rendus sur cintre et sous film plastique ; le linge sera restitué sous film plastique, et conditionné pour les serviettes de table de même dimension par lot de quatre et les nappes de même dimension par lot de deux.

Pour l’entretien des voilages, rideaux et doubles rideaux, les articles devront être nettoyés en appliquant la méthode du « nettoyage à sec » et le pliage ne devra comporter aucun « faux plis ». Les articles seront reconditionnés sous film plastique par type et par paire.

« Les candidats peuvent présenter une offre pour un des lots ou les deux lots. Le marché est conclu pour une durée de 3 ans à compter du 1er mai 2016, ou de sa date de notification si celle-ci est postérieure. Il n’y a pas de visite de sites. Une évaluation de la consommation moyenne annuelle et de sa répartition par type de prestations est indiquée à l'annexe 3 du cahier des clauses techniques particulières (CCTP). Cette évaluation est fournie à titre purement indicatif et n'a aucune valeur contractuelle », précise Sandrine Lemaire. A titre informatif, les volumes de nappage sont estimés à 38 000 pièces, les voilages à 15 400 pièces, les couvertures à 15 200 pièces et les serviettes de table, blanches, à 26 700 pièces. Le reste des articles compte pour une centaine en moyenne.

« Les lieux d'intervention et de livraison sont des sites du ministère de la défense. Des mesures de sécurité sont appliquées. Le titulaire sera notamment tenu d'indiquer les noms et qualifications professionnelles des membres du personnel chargé de la prestation dans les jours qui suivent la notification du marché », rappelle Sandrine Lemaire.

L’administration propose de recourir à une transmission électronique sur la plate-forme des achats de l'État, mais chaque candidat reste libre de choisir le mode de transmission par voie postale (ou par porteur) sur support papier ou sur un support physique électronique. 

 

Partager l'article