Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Workwear : GeoPost confie à Armor-Lux l’habillement de ses 40.000 collaborateurs


Publié le 15 janv. 2015 16:58:00

 

Dans le cadre d’un appel d’offres européen, GeoPost, filiale Express du Groupe La Poste a retenu Armor-Lux pour l’habillement de tous ses collaborateurs et équipes de livraison en Europe, pour les trois prochaines années.

Entre mars et juin 2015, plus de 720 000 vêtements seront livrés dans 20 pays européens où GeoPost est présent via sa filiale DPD, ainsi qu’en France pour les collaborateurs et équipes de livraison Chronopost et Exapaq. Chaque unité de GeoPost pourra choisir parmi une gamme de 21 modèles de vêtements et accessoires, adaptés aux besoins spécifiques de confort, protection et visibilité des collaborateurs dans chacun des pays : tee-shirts, polos, sweats, vestes et pantalons imperméables, polaires, softshell, gilets, bermudas, pantalons chaud, casquettes, bonnets, chaussettes, gants… Avec un prix pour chaque trousseau de 500 €, le montant global de ce contrat qui s'étale sur six ans sera de 15 millions d'euros pour cette année, pour un montant final d’environ 30 millions.

Ce contrat prévoit, outre la fabrication et la livraison du vestiaire GeoPost, la mise à disposition d’un site internet de commande traduit en 20 langues et d’un service clientèle multilingue (français, anglais, allemand, espagnol, hollandais et polonais). Quant à l’entretien, il sera assuré par les employés eux-mêmes, aucun contrat de nettoyage n’ayant été mis en place, ni même un recours à une « carte pressing ».
Armor-Lux confirme, avec ce nouveau contrat, son développement sur le marché du vêtement professionnel qui représente aujourd’hui 40% de son chiffre d’affaires. Le groupe textile breton (100 M€ de CA attendus en 2014, 600 salariés en France) sécurise aussi ainsi ses emplois industriels sur les sites de Quimper et de Troyes et en crée de nouveaux dans le domaine logistique. C’est également une opportunité pour Armor Lux d’accélérer son développement à l’international.

 

Partager l'article