Espace abonné
Mon panier
 

Quoi de neuf ?

rechercher dans :
  • Groupe Serge Ferrari : Un tissu breveté capable d’éliminer le coronavirus Fabrication textile / Innovation technologique

    Le groupe Serge Ferrari annonce avoir développé et breveté une technologie destinée à ses membranes composites pour réduire la charge virale des coronavirus à hauteur de 95% après un quart d’heure de contact, et près de 99,5% après une heure de contact, par rapport à une membrane non-traitée. Cette technologie a été testée par le laboratoire VIRHEALTH spécialisé dans les applications virucides des technologies de décontamination/désinfection.
    Grâce à cette nouvelle technologie à associer aux autres mesures de prévention sanitaire, le fabricant va proposer des toiles qui intègrent des propriétés antivirales pour des applications dans le domaine de la santé : structures modulaires pour l’accueil des patients (hôpitaux de campagne complets, tentes à déploiement rapide…) ou pour l’augmentation temporaires des capacités de stockage des structures hospitalières, aménagements intérieurs (séparations de box médicaux, stores à destination des chambres d’hôpital), applications pour du matériel médical (matelas nettoyables, brancards, revêtements pour matériel médical…) et protections individuelles (combinaisons).
    Au-delà de ces usages, la technologie brevetée de Serge Ferrari pourrait être également appliquée sur les produits utilisés dans les lieux recevant du public ou à forte fréquentation tels que les écoles, crèches ou encore les bureaux, commerces, cafés-hôtels-restaurants, dans l’événementiel et jusqu’aux transports en commun. « De longue date, le groupe Serge Ferrari propose des toiles composites pour répondre aux enjeux de crises sanitaires. La considération et la préoccupation, le sens de l’autre, y compris ou surtout jusque dans les situations délicates, font partie de la culture de bienveillance de Serge Ferrari. Nos équipes sont fières de pouvoir apporter leur pierre à l’édifice dans la lutte contre le Covid-19 et de participer à quelque chose de plus grand au plan sociétal », souligne Sébastien Ferrari, Président Directeur Général du groupe éponyme.

    https://www.sergeferrari.com/fr-fr

    Caractéristiques techniques :

    C’est en se basant sur les propriétés des particules d’argent que les équipes R&D de Serge Ferrari ont développé une technologie permettant d’éliminer les coronavirus. Pour ce faire, elles ont travaillé et évalué différentes technologies sur des membranes du groupe pour empêcher les toiles de devenir des surfaces de propagation des virus et des bactéries et contribuer ainsi à réduire le risque et la vitesse de contamination. « Ce sont les propriétés antivirales de l’argent que nous avons identifiées et utilisées pour développer des formulations innovantes appliquées à nos membranes, dont la fonctionnalité a été validée avec le laboratoire indépendant VIRHEALTH. Tout notre savoir-faire a résidé dans les formulations de ce traitement et dans son application industrielle », explique Philippe Espiard, le directeur Recherche et Développement. « Par sa capacité à innover sur ses marchés, Serge Ferrari espère contribuer, à son échelle, aux besoins sociétaux liés à cette pandémie. »
  • MOLINEL : Gamme de masques en tissu Textile / Vêtements de travail

    Acteur majeur du vêtement de travail, Molinel renforce son expertise au service de la sécurité de chacun en proposant deux nouveaux masques en tissu qui protègent efficacement contre le virus COVID-19. À usage non sanitaire (UNS), ils sont parmi les seuls dans le secteur de l’habillement professionnel à être testés conformes après 10 lavages par la DGA et l’IFTH*. « Au démarrage, nous avons développé X-MASK pour protéger nos propres équipes et pallier ainsi au manque de masques disponibles dans les commerces. Notre objectif était de pouvoir reprendre le travail post confinement en toute sécurité. Au total, 2 500 masques ont été fabriqués dans notre atelier à Frelinghien. Conscient du rôle important que Molinel avait à jouer en tant qu’acteur professionnel du marché des EPI, nous avons été force de propositions auprès de nos clients. Très vite, nous avons pris la décision de lancer des tests validant l’homologation de X-MASK pour pouvoir ainsi répondre à l’urgence de leurs besoins. IRON-MASK est arrivé naturellement suite aux données techniques actualisées par les autorités sanitaires pour satisfaire les différents usages. Aujourd’hui, nous avons une capacité de production de 400 000 masques par semaine. », explique Sébastien Diphile, responsable développement produits workwear Molinel.

    Les équipes produits et prototypistes, de leur bureau d'études intégré au site de Frelinghien (59), ont collaboré avec des tisseurs avant de les mettre au point en suivant le protocole AFNOR. Ils sont disponibles dans différents coloris (blanc, noir, bleu, vert, rouge...) et dans une taille unique. Les trois plis horizontaux vers le bas permettant de les ajuster à la morphologie du visage pour un confort quotidien et une protection optimale. Ils sont commercialisés par lot de 10 directement auprès des responsables commerciaux et par 5 sur www.diapason.fr.
    X-MASK et IRON-MASK peuvent être portés durant 4 heures maximum pour conserver leur efficacité. Avant le premier usage et après chaque utilisation, il suffira de les laver à 60°C puis de les passer au sèche-linge et/ou de les repasser.

    * Chaque masque mis en vente sur le marché doit être conforme à l’évaluation des performances effectuée par la DGA (Direction Générale de l’Armement) et l'IFTH (Institut Français du Textile-Habillement). Les tests étant de plus en plus poussés au fil des semaines, MOLINEL est dans l’attente des résultats pour la conformité de ses deux masques après 30 et 50 lavages.

    https://www.molinel.com

    Caractéristiques techniques :

    • IRON-MASK : Ce masque de catégorie 1 (UNS1) convient aux professionnels en contact régulier avec le public (policiers, gendarmes, hôtes de caisse, vendeurs...). Plus performant, il se compose de deux couches de tissu (polyester/coton intérieur et extérieur) et d’une couche intermédiaire en polyester non tissé. Il garantit une filtration de 99,2 % des particules de 3 microns* et une perméabilité à l’air de 105 L.m-2 S-1* pour une respirabilité optimale.
    • X-MASK : À visée collective, il répond aux exigences de la catégorie 2 (UNS2). Il est destiné aux individus ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes dans le cadre professionnel (salariés de bureaux, agents d’entretien et de voierie...) ou personnel. Confectionné à partir de deux couches de tissu (polyester/coton), il filtre au moins 87 %** des particules de 3 microns et assure une bonne respirabilité (151 L.m2 S-1*).

    * Les masques doivent posséder une filtration minimum de 90 % pour la catégorie 1 et de 70 % pour la catégorie 2. Pour les deux catégories la perméabilité à l’air doit atteindre 96 L.m-2 S-1 minimum.