Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

AP-HP : qui pour moderniser la zone finition du linge ?


Publié le 21 sept. 2016 15:37:00

 

Gros marché en perspective ! Le Service Central des Blanchisseries de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris souhaite moderniser les ateliers de finition du linge du patient sur le site Mac Donald, dans le 19e arrondissement parisien.

L’opération lancée consiste en la mise en place d’un système d’engagement déporté intégrant un convoyeur aérien d’alimentation par slings, un autre de stockage, et un troisième d’alimentation par tapis des postes d’engagement. « Mais la liste n’est pas exhaustive, notifie l’AP-HP. Sont aussi à prévoir des robots démêleurs, des engageuses et plieuses automatiques ou encore des sécheuses. Pour information, la vitesse théorique constructeur des sécheuses gaz est de 18 à 64 m/mn. Actuellement, la vitesse de traitement sur le site de Mac Donald est de 35m/mn. »

Lutter contre les TMS

La capacité de production minimum demandée est de 18 000 draps et 2 000 alèses par jour, pour un temps d’engagement en production qui s’étend sur 5h30 et un temps d’ouverture de l’atelier sur 7 heures. « Actuellement, le secteur grand plat est celui dans lequel il y a le plus de TMS au SCB, avec 26% des maladies professionnelles survenues au SCB des années 2008 à 2011 », justifie la structure qui entend bien redéfinir les interactions « homme-machine » liées au poste d’engagement en accord avec les principes de l’ergonomie. « Sur l’usine Mac Donald, l’engagement de grand plat est assuré par deux fonctions : le poste en sortie de robot démêleur ainsi que le poste d’engagement. Ils constituent un travail cadencé et répétitif. »

Au-delà de l’aménagement des espaces de travail, l’AP-HP souhaite installer un nouveau dispositif pour réduire significativement, voire supprimer, le besoin de démêlage manuel en sortie de robot démêleur. L’objectif est de diminuer significativement les efforts nécessaires à la manutention de linge (démêlage) au niveau du poste d’engagement de l’agent.

Autre souci rencontré par le site Mac Donald : « En sortie de robot démêleur, l’agent doit manutentionner des chariots remplis de linge mouillé sur une distance supérieure à 4m aller-retour, à une fréquence située entre 50 et 70 fois par jour et par agent. » Sachant que le poids du chariot plein est supérieur à 150Kg, le nouveau dispositif devra supprimer la manutention manuelle du chariot en sortie de robot démêleur. Pour se faire, il devra être acheminé directement aux postes d’engagement par tapis de convoyage.

Enfin, pour parer aux problèmes de posture (torsion, flexion du tronc) consécutifs à une arrivée latérale du linge près de l’agent, le dispositif devra permettre une flexion latérale et une torsion maximum du tronc inférieure à 10°, et proposer l’alternance de la préhension (côté droit et côté gauche).

A noter qu’il est obligatoire de proposer au moins une des trois options attendues par le prescripteur concernant l’aménagement du poste de travail (accès et circulation, éclairage, rafraichissement du poste), et que la visite du site, obligatoire elle aussi, conditionne la validité des offres.

 

Partager l'article