Espace abonné
Mon panier
 

Toute l'actualités de l'entretien pro des textiles : blanchisseries, pressings

 

Location-entretien

Elis embraye sur le Brésil


Publié le 18 juil. 2017 10:43:40

 

La stratégie de rachats du géant blanc affiche des appétits d’ogre. Le leader multiservices de la location-entretien de linge plat, de vêtements de travail et d’équipements d’hygiène et de bien-être a finalisé au Brésil l’acquisition de Lavebras, numéro 2 derrière Elis, et de Bardusch Arrendamentos Texteis Ltda.

L’autorité de la concurrence brésilienne CADE (Conselho Administrativo de Defesa Econômica) a autorisé sans restriction l’acquisition de Lavebras par Atmosfera, la filiale brésilienne du groupe Elis. « La finalisation de l'acquisition de Lavebras constitue une étape très importante dans le développement d'Elis au Brésil et en Amérique latine. Cette acquisition va nous permettre d'améliorer encore nos performances dans un pays où nous continuons d'afficher une forte progression en dépit d'une conjoncture difficile, comme nous l'avons montré une fois de plus au premier trimestre de 2017. Le Brésil constitue un de nos marchés clés, et nous y voyons d'autres possibilités de consolidation pour renforcer nos positions. Notre management local va maintenant mettre en œuvre le plan d'intégration de Lavebras que nous avons défini et nous nous réjouissons de pouvoir compter sur le savoir-faire de ses équipes », explique Xavier Martiré, le président du directoire d’Elis.

L’acquisition de 100% de Bardusch Arrendamentos Texteis Ltda, filiale brésilienne de Bardusch qui dispose de 3 sites de production dans le pays, vient d’ailleurs conforter ces propos. Ces 3 blanchisseries, situées à Curitiba, à Jundiaí et à Rio Verde (in situ chez un client) proposent principalement un service de location-entretien de vêtements de travail à des clients de l’industrie automobile et agro-alimentaire. En 2016, ces 3 sites de productions ont réalisé un chiffre d'affaires d’environ 30 millions de réaux (soit environ 8 millions d’euros au taux EUR/BRL de 3,7). « Cette nouvelle acquisition ciblée au Brésil s’inscrit dans la continuité du développement de nos activités dans le pays. L’acquisition des trois blanchisseries brésiliennes de Bardusch permet à Elis d’y renforcer son offre sur le segment du vêtement de travail. Nous comptons intégrer rapidement la société et ses collaborateurs. Les transferts de bonnes pratiques devraient ainsi contribuer à la poursuite de la croissance rentable d’Elis », conclut Xavier Martiré.


 

Événement

Nouveau succès pour le Cofreet


Publié le 18 juil. 2017 10:38:00

 

Salle comble pour les Rencontres de l’Entretien Textile organisées par le Cofreet! L’innovation et le développement durable étaient au cœur de cette cinquième édition qui s’est tenue au musée des Arts décoratifs à Paris le 10 juillet.


Le programme était alléchant : pour cette nouvelle édition, le COFREET a permis aux professionnels et à l’ensemble des parties prenantes du secteur du textile, de l’habillement et de l’entretien textile d’échanger et de partager sur les usages et les perceptions de l’étiquette d’entretien, l’optimisation de l’entretien des textiles dans une approche responsable et durable.

Pascale Florant, la secrétaire générale, en a profité pour rappeler les nombreuses démarches engagées pour favoriser un entretien des textiles efficace et écoresponsable. Le Cofreet lance à cet effet sa nouvelle application Mon étiquette et travaille avec le secteur des laveries, notamment l’AFL, pour faire émerger un projet de communication autour de ce concept via un affichage dans ces structures. L’association met en outre à disposition de ses adhérents un pantonier pour (in)former les vendeurs en magasin sur l’entretien des textiles. Une passerelle judicieuse pour sensibiliser les clients aux méthodes de nettoyage préconisées, d’autant que l’on sait qu’en cas de problème dans un pressing à la restitution d’un vêtement, le professionnel renvoie parfois à la responsabilité du magasin, ou du fabricant.
Rémi Crinière, Responsable RSE France H&M, Jean-Philippe Dayde, Manager Qualité Matières Agnès b., Damien Pelle, Responsable du Développement Durable des Galeries Lafayette et Eric Soroka, Directeur Qualité et RSE du Groupe Beaumanoir ont pu partager, devant l’ensemble des acteurs présents dans le salon des Boiseries, leurs best practices, l’objectif et le contenu de leur stratégie RSE. Ils ont également échangé sur l’importance et leur perception de la valeur que représente l’étiquette d’entretien pour leur marque et son rôle dans la relation avec leurs consommateurs.

A cette occasion ont aussi été primés deux lauréats. Le trophée Entreprise Entretien Responsable revient à L’increvable, tandis que c’est le concept ELI qui reçoit le Prix Étudiants « L'Entretien Textile du Futur ».

L’Increvable est une machine à laver conçue pour durer des décennies, actuellement en développement. Durable, réparable et évolutive, elle propose une alternative « zéro déchet » dans le secteur de l’électroménager. Le concept pourrait par la suite être étendu à d’autres appareils.
ELI est une panière à linge connectée qui trie les articles textiles en fonction des programmes de lavage et de l’entretien. Elle est destinée aux établissements professionnels comme les hôtels ou les maisons de retraite mais pourra bientôt être adaptée pour les particuliers.

« Cet événement bisannuel est devenu un rendez-vous incontournable pour le Cofreet et les acteurs du textile, de l’habillement et de l’entretien textile. Le Cofreet organise, depuis 10 ans, ces rencontres entre les acteurs de son éco-système pour continuer à échanger sur les innovations, les pratiques et les tendances du secteur. Les concours étudiants et le prix de l’entretien responsable pour jeunes entreprises sont l’opportunité d’imaginer et d’anticiper l’avenir du marché de l’entretien textile : les projets des étudiants et des jeunes entrepreneurs peuvent souvent prétendre au développement de nouveaux business ! », se félicite le président du Cofreet, François-Marie Grau.

 

Conciergerie

Welkeys lève 700 000 euros


Publié le 18 juil. 2017 10:32:00

 

Welkeys, le service de conciergerie locative 2.0 sur-mesure, annonce une deuxième levée de fonds de 700 000 euros auprès de Pascal Berend, actionnaire historique et gérant du fonds Camasa, et de Jean Madrangeas, nouvel investisseur et business angel.
Créé en mars 2015 par Chloé Fournier, Welkeys est un service de conciergerie nouvelle génération qui simplifie et optimise la gestion des locations courts et moyens-séjours à destination des propriétaires qui louent sur des plateformes de locations entre particuliers. Afin de s’occuper de la logistique de ces locations (de l’accueil des voyageurs à la sortie des lieux en passant par l’entretien), la startup s’appuie sur un réseau organisé de 500 concierges professionnels gérés par leurs City managers, expérimentés et vérifiés, issus de formation hôtelière, parlant une ou plusieurs langues étrangères, et situés dans 40 villes en France.


Welkeys a lancé depuis janvier 2017 une offre «Welkeys Premium » visant les investisseurs immobiliers, les expatriés et réseaux immobiliers à la recherche d’une offre de property management haut de gamme complète. Présente à Viva Technology sur le lab d’AccorHotels, Welkeys a remporté le prix Innovation Award 2017 du challenge «Welcome to the Neighborhood » organisé par le groupe.


Ainsi, la startup prend en charge la location de A à Z : audit de l’appartement, création de l’annonce avec des photos professionnelles, diffusion sur plusieurs plateformes (Airbnb, Booking, Homeaway et Tripadvisor), gestion du calendrier, des réservations et des échanges avec les voyageurs 24h/24, optimisation des prix en fonction de la saisonnalité, coordination de l’accueil, du ménage et de la gestion du linge de maison entre chaque location avec les concierges de la communauté Welkeys… Aujourd’hui, ce service est déployé dans 10 villes en France et assure une rentabilité de près de 11% à ses clients.


« Cette seconde levée de fonds va nous permettre de renforcer notre offre Premium pour répondre encore plus aux attentes de nos clients, city managers et concierges. Notre préoccupation est de proposer un service haut-de-gamme pour continuer à satisfaire les consommateurs internationaux, toujours plus exigeants », déclare Chloé Fournier, fondatrice de Welkeys. Ce deuxième tour de table va aussi permettre à la start-up de renforcer son développement à l’international, notamment en Europe (Belgique, Espagne et Portugal) et au Maroc, afin de se positionner durablement comme service de conciergerie exclusif.

 

Appel d’offres

Chilly-Mazarin travaillera avec LBS


Publié le 18 juil. 2017 10:29:35

 

Les Blanchisseries Severoises (LBS) basées à Sainte Sévère sur Indre (36) ont remporté l’appel d’offres chiroquois visant à entretenir le linge des crèches, écoles maternelles et accueils de loisirs de la ville essonnaise. Un marché de 338 000 euros qui vient récompenser la qualité de l’offre présentée par cette entreprise adaptée face à cinq autres concurrents. Si le prix entrait pour moitié dans la note, gageons que la valeur technique et la prise en compte du développement durable ont fait la différence. Les crédos affichés par LBS – expertise, hygiène, proximité, communication, partenariat – ont fait le reste. LBS revendique « un matériel industriel performant qui garantit à sa clientèle la sécurité et la fiabilité du service. Centres hospitaliers, collectivités et entreprises indépendantes misent depuis des années sur nos prestations souples, rapides et personnalisées. »

 

Laverie

Le pape François ouvre une laverie


Publié le 18 juil. 2017 10:28:19

 

« Le moment est venu de donner libre cours à l’imagination de la miséricorde pour faire naître de nombreuses œuvres nouvelles, fruits de la grâce » : c’est avec ces mots que le pape François justifie son initiative d’ouvrir une laverie pour les sans-abris, entrée en fonction en avril dans le quartier romain du Transtévère.

La « Laverie du pape François » est « un service offert gratuitement aux personnes plus pauvres, en particulier à celles qui sont sans domicile fixe, qui pourront ainsi laver, sécher et repasser leurs vêtements et couvertures », indique un communiqué de l’Aumônerie apostolique. Cette initiative a été prise dans le prolongement du Jubilé de la Miséricorde. « Vouloir être proche du Christ exige de se faire proche des frères, car rien ne plait davantage au Père qu’un geste concret de miséricorde. Par sa nature même, la miséricorde se fait visible et tangible à travers une action concrète et dynamique », écrit ainsi le pape François dans la lettre apostolique Misericordia et misera. Et de conclure : « Voici donc un signe concret voulu par l’aumônerie apostolique : un lieu et un service pour donner une forme concrète à la charité et aux œuvres de miséricorde pour rendre leur dignité à tant de personnes qui sont nos frères et sœurs. »


Dans les locaux attribués à ce service, six machines à laver et six sèche-linge dernière génération, ainsi que des fers à repasser ont été installés : un don de Whirlpool Corporation. Le groupe Procter & Gamble assure pour sa part la fourniture complète et gratuite de détergents Dash et Lénor pour le linge.