Espace abonné
Mon panier
 

Toute l'actualités de l'entretien pro des textiles : blanchisseries, pressings

 

Fortement impacté par la crise Covid-19, le leader mondial de la location-entretien textile, Elis, a signé en juin dernier un plan de sauvegarde de l’emploi qui a abouti à la suppression de 52 postes, au mois de septembre à son siège social à Saint-Cloud. Alors que le chiffre d’affaire au 1er semestre a subi une chute de 15,7 % due à la forte baisse d’activité en hôtellerie (et un résultat net courant en baisse de 51,2%), le groupe a dû mettre place des mesures opérationnelles drastiques pour faire face à la crise. Les effectifs des sièges et des usines touchées par une baisse d’activité ont été ajustés afin d'optimiser les capacités de production et de limiter les coûts.

Une revue  de l'organisation opérationnelle de chaque pays est mise en place avec de mesures d'économies pérennes : fermetures définitives d'usines, réorganisation des centres, plan de réduction des frais de siège, revue du plan d'investissements industriels 2020/2021 et annulation de la plupart des projets liés à de l'extension de capacité. Bien que non confirmées, des rumeurs circulent sur la fermeture d’usines dans différentes régions, notamment en Ile-de-France et région PACA. En parallèle, pour redémarrer l’activité économique, le groupe a lancé de nombreuses initiatives commerciales pour répondre aux besoins de clients.

 

L’entreprise adaptée, les ateliers d’Etran, vient de lancer une nouvelle offre pour les collectivités et les entreprises de la région dieppoise : la location-entretien de masques en tissus. Au départ, une machine a été dédiée à l’entretien des masques du personnel de ses différentes filières, dont un pressing-repasserie. L’idée a alors émergé de proposer cette prestation à des clients extérieurs, avec des masques réutilisables 30 fois. Le conservatoire de Dieppe et l’office du tourisme, déjà clients, ont été les deux premières entités à accorder leur confiance aux ateliers, puis la communauté d’agglomération dieppoise, a conclu un accord pour la fourniture de 1000 masques par semaine Des discussions sont aujourd'hui en cours, pour créer d'autres partenariats avec des entreprises locales et d’autres administrations. Engagé dans une démarche écoresponsable, l’entreprise achète ses masques UNS1 et UNS2 chez un confectionneur fabriquant en France, et les livre à vélo, pour limiter son empreinte carbone.

La prestation, qui peut permettre une réduction de cotisation Agefiph, est facturée 38 centimes d'euros le masque, lavage et livraison compris.

 

Le Grand Dressing, leader de la location de vêtements au masculin, poursuit son développement et rachète la marque bruxelloise Abbie and Rose. En 3 ans de collaboration, l'univers de la marque et la qualité de ses produits auront fait succomber les co-fondateurs de la start up rochelaise. Suite au succès des chemises Abbie & Rose auprès des ses clients, Le Grand Dressing a souhaité aller encore plus loin dans cette collaboration et maîtriser encore mieux la production de ces chemises au style incontournable en rachetant le label Bruxellois.Le Grand Dressing met à disposition un service de e-shopping à domicile qui permet de s'habiller avec style et sans effort, tout en étant dans une démarche éco-responsable.

La location de vêtements permet de recevoir chaque mois sans frais et sans engagement, un ou plusieurs looks soignés et ajustés, dont la sélection a été réalisée par une styliste selon ses goûts, ses envies et les besoins du destinataire. Les vêtements retournés sont désinfectés et nettoyés grâce au procédé Otek par le pressing rochelais partenaire, Bel & Blanc. Depuis sa création, il y a quatre ans, le Grand Dressing a enregistré environ 16 000 box envoyées, 80 000 actes de location et plus de 1000 abonnés entre la France, la Suisse et le Luxembourg. 

 

Klopman, leader européen pour la production de tissus pour vêtements de travail et équipements de protection individuelle, annonce qu'à compter du 1er octobre 2020 le Groupe Coisne & Lambert, propriétaire de la société française TDV Industries, et déjà actionnaire majoritaire de Klopman, fera l’acquisition des actions restantes des administrateurs italiens qui quitteront leurs fonctions de direction au sein de l'entreprise.

Parallèlement à cette décision, les nouveaux directeurs généraux de Klopman seront respectivement Amaury Sartorius et Alfonso Verdoliva, anciennement directeur des ventes et directeur de production.

Les changements dans la structure de l'actionnariat et dans l'organigramme de l'entreprise consolideront le rôle de Klopman en tant que grande société de production, leader dans son secteur et point de référence économique et social sur le territoire dans lequel il opère.

« La décision du Groupe Coisne & Lambert d’accroître sa participation dans Klopman est la démonstration de la confiance du groupe dans l’entreprise, dans son expertise et son savoir-faire. L'objectif est de rendre cette entreprise encore plus forte, solide et avec une croissance durable grâce à un plan ambitieux d'investissements et de capitalisation. »- affirme Amaury Sartorius.

“Le positionnement international de l'entreprise est renforcé par cette opération, qui évolue simultanément dans le sens de la continuité et de l'innovation.»  a déclaré Alfonso Verdoliva. - «Klopman représente l’excellence dans son secteur avec une usine moderne et efficace, une direction et un personnel compétents et bien organisés. Nous avons un héritage solide, merci également à M. Marra, M. Salemi et M. Abbruzzesi qui ont brillamment guidé Klopman au fil des ans. »

 

Laverie. Wash’up, ouvre son premier café laverie


Publié le 7 oct. 2020 16:27:00

 

Wash’up, est le tout premier café laverie éco-responsable de Paris qui vient d’ouvrir dans le vibrant quartier de Bastille. « Pour avoir beaucoup fréquenté, les laveries, mon associé et moi, nous nous sommes rendu compte que le modèle existant ne correspondait plus aux attentes d’une partie des utilisateurs,  explique Shadé Christine, directrice générale et cofondatrice de Wash’up. Nous avons voulu faire de la corvée de lessive, un moment convivial et agréable. Les clients peuvent patienter en sirotant un café, en grignotant, ou tout simplement en lisant, dans un environnement agréable et cosy. Quant à ceux qui sont pressés, ils peuvent nous confier le linge et nous le leur rendons lavé, séché et plié. » La partie laverie, sur 30 m2, dédiée à l’entretien du linge, est composée de cinq machines de 11 kg LG Pro et cinq séchoirs. « Pour la lessive, nous la faisons nous-même, à base de savon de Marseille ou nous utilisons de la lessive écologique Ecodoo. Notre projet s’inscrit véritablement dans l’économie locale et le commerce de proximité. Nos clients viennent ici autant pour la laverie que la restauration : ce sont soit des habitants du quartier soit des professionnels qui viennent prendre leur pause déjeuner et en profitent pour faire – ou non, leur lessive. Nous proposons également des animations, des soirées Stand up et des brunchs le week-end.» Le Wash’up café s’annonce comme le pilote de ce tout nouveau concept. « Si la formule fonctionne, nous envisageons d’ouvrir d’autres Wash’up café-laverie, dans d’autres quartiers ou d’autres villes. », conclut Shadé Christine.