Espace abonné
Mon panier
 

Toute l'actualités de l'entretien pro des textiles : blanchisseries, pressings

 

Programmé à l’origine pour le mois de juin 2020, Texcare International avait déjà fait l’objet d’un report à brève échéance au mois d’octobre 2020 en raison de la crise liée au coronavirus. Le salon événement de la filière de l’entretien textile est finalement reporté et se tiendra donc du 27 novembre au 1er décembre 2021 à Francfort-sur-le-Main. Tenant compte d’une situation économique sous l’emprise de la pandémie de Covid-19 ainsi que des restrictions escomptées en matière de voyages, Messe Frankfurt a pris cette décision d’un commun accord avec les associations professionnelles Deutscher Textilreinigungs-Verband et VDMA Textile Care, Fabric and Leather Technologies. 

« Estimer dans quelle mesure les restrictions concernant les voyages seront déjà levées à l’automne de cette année relève actuellement encore du domaine spéculatif. D’autre part, non seulement la branche internationale de l’entretien des textiles mais aussi les blanchisseries souffrent des répercussions économiques de la pandémie, en particulier dans les segments du tourisme, de la gastronomie et des vêtements professionnels. Messe Frankfurt, l’Association allemande des professionnels de l’entretien des textiles (Deutscher Textilreinigungs-Verband) et l’Association professionnelle de la technique pour l’entretien des textiles, l’habillement et le cuir au sein de VDMA (VDMA Textile Care, Fabric and Leather Technologies) ont donc choisi de repousser la tenue de Texcare International au mois de novembre 2021 pour alors offrir à ce secteur une manifestation qui puisse impulser un élan nouveau au plan international », explique l’organisateur.

Wolfgang Marzin, président du directoire de Messe Frankfurt, souligne : « Nous souhaitons par ailleurs satisfaire aux exigences élevées que la branche peut avoir à l’égard d’un salon phare tel que Texcare International. Mais les contraintes actuelles imposées dans l’organisation de grandes manifestations, les restrictions globales maintenues en matière de voyages et la situation économique tendue remettent cette ambition en question. Dans le même temps et dans l’intérêt des exposants comme des visiteurs, nous nous devons de leur éviter en temps voulu des dépenses inutiles. Il nous a été difficile d’opter pour cette mesure mais en organisant la manifestation en novembre 2021, nous réorientons maintenant notre énergie afin de soutenir la reprise économique au moment opportun. »

Andreas Schumacher, directeur général de l’Association allemande des professionnels de l’entretien des textiles, voit le rendez-vous en 2021 comme une belle opportunité pour les entreprises d’entretien des textiles : « Nos entreprises manifestent un intérêt soutenu pour l’organisation de cet événement en 2021. Si Texcare International ne se tenait pas, cela causerait un important préjudice en particulier aux entreprises européennes du secteur mais au-delà également, et cela constituerait un frein extrêmement puissant aux innovations essentielles et à la modernisation des exploitations. » 

Les constructeurs de machines et d’installations misent également sur une présentation de leurs innovations à un public international. Elgar Straub, directeur général de VDMA Textile Care, Fabric and Leather Technologies, précise : « Ces dernières années, les fabricants ont développé de multiples innovations dans le domaine de la digitalisation et de la gestion intelligente des données. Ces nouveautés soutiennent les entreprises de l’entretien des textiles dans leurs efforts pour augmenter leur compétitivité dans des temps économiquement difficiles. En tant que salon phare technologique international en novembre 2021, Texcare offrira aux constructeurs de machines et d’installations une plate-forme d’excellence ardemment attendue afin d’armer au mieux le secteur de l’entretien des textiles et ses clients du monde entier pour affronter les défis futurs au sortir de la crise du coronavirus. »

Texcare International se déroule tous les quatre ans à Francfort-sur-le-Main et reflète avec ce rythme le cycle d’innovation du secteur. Tout à la fois salon phare international dans l’entretien des textiles affichant une forte internationalité tant chez les exposants que chez les visiteurs, et élément moteur des innovations, c’est un rendez-vous incontournable pour la filière internationale de l’entretien des textiles.

 

En collaboration avec le CTTN-Iren, l’association Française des Laveries (AFL) a édité des fiches concernant le traitement des masques en tissus lavable en laverie automatique. 

Ces fiches sont destinées aux exploitants de laveries, qui pourront se baser sur celles-ci pour mettre en place des consignes à l’attention de leurs clients. Elles sont disponibles en libre téléchargement sur le site de l’AFL, en deux versions : une pour les laveries équipées de pompes doseuses, et une autre pour celles sans pompe doseuse. « Cette fiche est en accord avec les recommandations formulées par l’ANSM (Agence nationale de la sécurité du médicament) concernant les conditions de lavage et de séchage des masques lavables en tissus réutilisables. Les informations étant susceptibles d’évoluer au regard de l’évolution des connaissances et de la pandémie, le cas échéant, une mise à jour des consignes de prise en charge de tels masques sera disponible sur notre site », précise l’AFL. 

En lien avec les professionnels du secteur, la FFPB, l'URBH et le CTTN ont également mis à disposition deux fiches spécifiques aux activités des pressings et des blanchisseries pour l'entretien des masques en tissus réutilisables.

Au-delà des préconisations techniques, on retiendra entre autres qu’il appartient aux pressings de décliner toute responsabilité quant à l’état physique des masques lavables avant et après entretien. C’est au client possesseur des masques de vérifier leur état et de se reporter aux spécifications du fabricant le cas échéant (nombre de lavages maximum prévus, conditions d’entretien, etc.). Pour sa part, le pressing les entretient en s’assurant que la température du bain de lavage atteint bien 60°C minimum, et demeure à 60°C pendant au moins 5 minutes, puis les sèche en tambour, pour un séchage complet, avec un air porté à 90°C. La charge du tambour doit être portée à la moitié (à raison de 1 kg pour 20 litres de volume tambour, en référence à une utilisation de la laveuse-essoreuse en mode blanchisserie dont le rapport de charge usuel est de 1/10). Selon la quantité de masques, il est possible d’ajouter d’autres articles dès lors qu’ils peuvent être lavés dans les mêmes conditions.

Pour les blanchisseries, le pré-requis est déjà d’appliquer la méthode RABC (norme NF EN 14065 : 2016). Le process de lavage se doit d’être virucide :

  • Soit par méthode thermique avec une température supérieure à 60° et un cycle de lavage de 30 min minimum
  • Soit par l’utilisation de produits lessiviels répondant à la norme NF EN 14476 ou porteurs d’une attestation d’efficacité virucide sur le SARS-CoV2 par leur fabriquant.

Les sacs de linge sont entretenus par la blanchisserie, au moyen des mêmes procédés que ceux recommandés pour les masques, mais séparément.

Dans un contexte nécessairement évolutif, ces fiches connaîtront probablement des mises à jour. Pour les recevoir spontanément, rendez-vous en page d’accueil sur le site internet d’une des trois organisations selon votre secteur d’activité : www.cttn-iren.fr, www.urbh.fr, www.ffpb.fr

 

Pressing. BALEO ouvre un nouveau magasin


Publié le 25 mai 2020 16:01:01

 

Créé en 2012 par Françoise ROUX, le réseau BALEO s’agrandit ce mois-ci avec l’ouverture d’un second pressing à Clermont L’Hérault (34). Déjà installée dans cette ville, c’est de nouveau sous cette même enseigne que Lydie Rouquet propose depuis le 11 mai un service de pressing au Centre Commercial Hyper U. Deux ans après l’ouverture de son premier pressing BALEO, l’exploitante semble donc convaincue par la formule revendiquant « une méthode de nettoyage de grande qualité, respectueuse des textiles et de l’environnement. Pour un tarif équivalent à ceux d’un pressing traditionnel, les clients bénéficient d’un service de qualité et de techniques de lavage basées sur l’association d’eau à des produits biodégradables. »

Avec l’ouverture de ce deuxième point de vente, Lydie Rouquet a pour objectif de proposer ses services pressing, blanchisserie, retouches couture dans tout le Cœur d’Hérault, d’Adissan à Soumont, de Le Puech à Saint-Pargoire. La portée de ses services s’étend aux professionnels, qu’ils souhaitent mettre en place un service de conciergerie pour leurs employés, ou qu’ils aient des besoins, récurrents ou ponctuels, liés à leur activité (blouses, draps, uniformes...).

 

ABS France, filiale du groupe ABS (Boxtel – Pays-Bas) n’a cessé de développer ses activités sur le territoire français et compte aujourd’hui de nombreux clients parmi les plus grands loueurs, les blanchisseries indépendantes et les blanchisseries interhospitalières.

Afin d’offrir à ses effectifs français de meilleures conditions de travail et anticipant les recrutements nécessaires pour accompagner son développement, le groupe ABS avait décidé début 2020 d’acquérir des locaux neufs à Isneauville (76) et d’y transférer le siège social de sa filiale française. La crise du Covid-19 aura seulement décalé de quelques mois ce déménagement finalisé la semaine dernière.

Anne de Boer, président d’ABS France et fondateur du groupe ABS, témoigne : « Au sein de la Business Région 1, le marché français offre une bonne dynamique de développement pour l’ensemble des activités du groupe ABS regroupées au sein de Clover4. Cette acquisition de nouveaux locaux et les recrutements que nous prévoyons vont permettre de renforcer notre
ancrage en France et de servir dans d’excellentes conditions nos clients et les projets déjà engagés. Dans le contexte actuel difficile et incertain du Covid-19, nous adressons ainsi un signe fort au marché français et à nos partenaires : nous sommes durablement à vos côtés avec des solutions innovantes, robustes et performantes pour vous accompagner dans le pilotage de vos opérations.»

Chefs de projet, business consultants et chargés du support client bénéficient dès à présent de ces bureaux tout juste construits dans la toute nouvelle ZAC de la Plaine de la Ronce, à Isneauville, à proximité de Rouen (76).

Rappelons que le groupe ABS est un leader mondial des logiciels de gestion de blanchisserie industrielle et de location de linge avec plus de 650 installations de son ERP ABSSolute réparties sur les cinq continents. En constant développement depuis sa création en 1987, le groupe ABS est à l’initiative du concept Clover4, regroupant les activités d’ABS Laundry Business Solution, de LCT-Textilligence et de Gotli-Labs.

 

Pour aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du COVID-19 au travail, l’Assurance Maladie – Risques professionnels propose la subvention « Prévention COVID ». Si vous avez investi depuis le 14 mars ou comptez investir dans des équipements de protection, vous pouvez bénéficier d’une subvention allant jusqu’à 50% de votre investissement.

A savoir :

  • Les masques, gels hydro-alcoolique et visières sont financés uniquement si vous avez également investi dans une des mesures barrières et de distanciation listées dans les conditions générales d’attribution.
  • Les gants et lingettes ne font pas partie du matériel subventionné.
  • Pour bénéficier de la subvention à hauteur de 50 %, votre investissement global doit être d’au moins 1000 € HT si vous êtes une entreprise avec salariés et de 500 € HT si vous êtes un travailleur indépendant sans salarié.

« Prévention COVID » est destinée aux entreprises de 1 à 49 salariés et les travailleurs indépendants (sans salariés) dépendant du régime général, à l’exclusion des établissements couverts par la fonction publique territoriale ou la fonction publique hospitalière. La liste précisant les critères d’éligibilité figure dans les conditions générales d'attribution de l'aide.

La subvention concerne les achats ou locations réalisées du 14 mars au 31 juillet 2020. Elle correspond à un montant de 50 % de l’investissement hors taxes réalisé par les entreprises et les travailleurs indépendants sans salariés pour l’achat d’équipements de protection du COVID-19. Le montant de la subvention accordée est plafonné à 5 000 € pour les deux catégories concernées, à savoir « mesures barrières et distanciation physique », et « mesures d’hygiène et de nettoyage ».

Pour bénéficier de la subvention, il suffit de :

Votre subvention vous sera versée en une seule fois par la caisse régionale après réception et vérification des pièces justificatives.
Votre demande devra être envoyée à votre caisse régionale de rattachement avant le 31 décembre 2020.

Pour en savoir plus : rendez-vous sur le site d’Ameli