Espace abonné
Mon panier
 

Toute l'actualités de l'entretien pro des textiles : blanchisseries, pressings

 

Blanchisserie industrielle

Kannegiesser fête ses 70 ans


Publié le 12 juin 2018 13:55:00

 

La Fondation a entériné ses choix, et c’est résolument tournée vers l’avenir que la vénérable société familiale Kannegiesser a fêté ses soixante-dix ans. Perpétuant une tradition instaurée en 1952, l’entreprise a reçu, comme tous les quatre ans, près de 2 500 visiteurs (dont près de 200 français) à Bad Salzuflen, à proximité de son siège historique de Vlotho en Allemagne, cette première semaine de juin. Martin Kannegiesser, recentré désormais sur les seules activités de sa fondation et de son groupe, a personnellement accueilli les clients venus de 56 pays. Au programme, robotique, intelligence artificielle et des innovations portant sur la quasi-totalité de ses matériels.

Pour la première fois, Grip master, le robot de tri au sale, était présenté en public. Véritable star de ce salon privé, le robot doté de caméras 3D bénéficie d’une technologie avant-gardiste d’intelligence artificielle qui lui permet de reconnaître et de trier 1 000 à 1 500 pièces par heure, en fonction de la forme, la texture, la taille. Plus impressionnant encore, sa capacité d’apprentissage. Ainsi, si une nouvelle pièce est introduite, le robot aura la capacité de créer une nouvelle catégorie de linge reprenant les caractéristiques de la pièce et d’y associer toute nouvelle pièce similaire. Quelques blanchisseries allemandes exploitent déjà les services de Grip Master, mais il faudra attendre 2020 pour qu’il arrive sur le marché français.

Analyse de données, la clé de la blanchisserie d’aujourd’hui
Misant sur l’analyse de données, toute une série d’innovations étaient en démonstration : le tout nouveau logiciel d’analyse de l’eau de lavage, Qualitex permet de contrôler en continu l’eau des charges de linge, en des points prédéterminés du tunnel. L’information recueillie permet une évaluation de la qualité de l’eau en termes de chimie, de pH mais aussi de températures, afin de pouvoir ajuster au mieux les paramètres de lavage. De même, pH control s’attache à vérifier l’alcalinité en fin de lavage pour affiner les dosages et la neutralisation. La systématisation de Servotronic, un outil logiciel améliorant les performances des engageuses, plieuses, sécheuses et convoyeurs, est aussi à noter.

Pas de compromission avec la qualité
« Qualité allemande », un cliché qu’entend bien défendre Kannegiesser au travers de ses matériels, allemands jusqu’au bout des vis et boulons. Pour la société, pas de délocalisation ni de sous-traitance, mais un processus d’amélioration continue maîtrisé à la recherche du toujours mieux : plus rapide, plus ergonomique, moins énergivore... A commencer par les tunnels, équipés d’un nouveau système de filtration par recirculation.
La société, dont le chiffre d’affaire est estimé à 300 millions d’euros, représenterait environ le quart du marché mondial. L’entreprise affirme ne pas redouter la concurrence et défendre une vision du métier ou la qualité et la performance priment.

 

Pressing & blanchisserie

JET Expo : cap sur 2019 !


Publié le 12 juin 2018 13:53:47

 

Le traditionnel rendez-vous français de l’entretien des textiles  poursuit sa mue. D’abord, avec de nouvelles dates : rendez-vous est pris du 19 au 21 mai 2019, toujours (pour cette édition au moins) dans une version parisienne. A noter toutefois, le changement de hall porte de Versailles (7.1). En 2017, 3 500 personnes avaient participé à l’événement, marqué par des animations qui ont su séduire et seront donc reconduites : conférences, tables rondes, Trophées, Rencontres Top Acheteurs… Partenaire du salon, notre magazine se fera bien entendu le relais de toutes les informations utiles d’ici le grand jour. De son côté, l’organisateur entend bien consolider les divisions Pressing et Laveries, et travaille aussi à une formule au bénéfice du secteur de la blanchisserie, en phase avec les problématiques du métier.

Lancées tardivement l’an dernier, les Rencontres d’affaires seront cette fois au cœur également de son attention, « pour donner une dimension business au salon ». Cette plateforme de mise en relation visiteur/exposant offre la possibilité de caler des rendez-vous sur-mesure avec une offre dédiée, adaptée et personnalisée en fonction des projets renseignés par le visiteur. On retiendra aussi qu’il n’y aura pas d’augmentation des tarifs, « mais la volonté intacte d’apporter toujours plus de services et une amélioration constante. »

 

Blanchisserie industrielle

Portes ouvertes chez Lapauw International


Publié le 12 juin 2018 13:50:48

 

Un an après le rachat de l’allemand Transferon, Lapauw International a organisé, fin avril, des journées portes ouvertes dans son usine belge de Courtrai. Une centaine de blanchisseurs de toute l’Europe sont venus découvrir l’ensemble du matériel Lapauw en fonctionnement dans le tout nouveau showroom. L’occasion pour l’industriel de présenter sa nouvelle stratégie commerciale. Avec le rachat de Transferon et un partenariat étroit avec Montanari, le fabricant est désormais en mesure de proposer des solutions complètes. Ainsi, Lapauw International entend bien faire partie du quintet de tête des fournisseurs de matériels pour blanchisseries.

Le tunnel Transferon, la star des portes ouvertes
S’il est une nouveauté qui a suscité l’intérêt des visiteurs, c’est bien le nouveau tunnel Transferon. Avec ses portes vitrées qui permettent de contrôler le fonctionnement et de repérer les éventuelles défaillances, le tunnel fabriqué en Thaïlande allie robustesse et performance. Les pièces, non-propriétaires, permettent une maintenance facile à moindre coût et, par conséquent, un TCO (coût total de possession) maîtrisé. Fonctionnel et économique, ce tunnel, qui a déjà de nombreux adeptes outre-Rhin, devrait prochainement trouver sa place dans des blanchisseries françaises.

Des innovations à foison
Outre le tunnel, Lapauw a présenté en avant-première une série d’innovations qui seront exposées en octobre à Expodetergo. Conscient de la nécessité qu’ont aujourd’hui les blanchisseries de maîtriser leurs dépenses énergétiques, le fabricant a exposé son récupérateur d’énergie en version eau/eau et eau/air pour lequel il annonce un retour sur investissement de deux ans. Plieuses, repasseuses, gamme salle blanche comprenant laveuses et séchoirs, laveuses de grande capacité, tunnels de désinfection pour chariots, machines à laver spéciales mop... la gamme Lapauw s’est étoffée avec toujours comme objectif la volonté de combiner robustesse, économie et ergonomie.

Lors de ces journées, les visiteurs ont pu se rendre dans l’unité de production, où les équipements sont fabriqués selon les spécificités de chaque client et contrôlés individuellement avant leur expédition. Présent sur les cinq continents, Lapauw International annonce un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, dont 4,5 réalisés en France.

Retrouvez l’interview de Steven Renders, directeur général de Lapauw International, dans notre numéro de juillet !

 

Pressing

Les MOF reçus par le ministre de l’Education nationale


Publié le 12 juin 2018 13:46:00

 

Dans la droite ligne de la réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle, et face aux enjeux d’avenir de la Profession, les Meilleurs Ouvriers de France (MOF), qui œuvrent pour la transmission et les savoir-faire, ont été reçus par le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer. « Celui-ci désire valoriser et encourager l’apprentissage et veut mettre les MOF au cœur de la formation professionnelle, témoigne Jocelyne Caprile MOF Teinturier et vice-présidente de la société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France. Le ministre a une haute considération des valeurs artisanales et de nos artisans. Il est tout à fait favorable à l'enseignement professionnel et compte sur les Meilleurs Ouvriers de France pour la formation d'excellence. »

Jocelyne Caprile a par ailleurs été sollicitée par l'inspection académique pour la rédaction de la réfection des référentiels CAP et bac pro pressing-blanchisserie. « Les travaux avancent bien. Des réformes sur l'apprentissage vont permettre à des adultes d'accéder à la formation continue avec une aide financière pour les entreprises. »

Sur la photo : le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, en présence de Jean-François Girardin, président de la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France et de Jocelyne Caprile, MOF, qui en est la première vice-présidente.

 

Les gouvernantes générales peuvent-elles évoluer vers des postes de direction d’hôtel ? Telle était la question posée le 11 avril dernier, à un parterre d’une cinquantaine de gouvernantes et gouvernants généraux d’hôtellerie réunis pour l’occasion au Novotel de Paris la Défense. En collaboration avec l’AGGH, un groupe d’étudiants de la licence professionnelle « Direction des Services d’Hébergement en Hôtellerie Internationale », a organisé un débat interactif sur le sujet suite à une enquête auprès des Gouvernant(e)s généraux(ales), du club des dirigeants directeurs d’hôtel, des ressources humaines. Les résultats de l’enquête démontrent que l’évolution vers un poste de direction est un projet de carrière pour 54% des gouvernants interrogés. Toutefois, les chiffres indiquent que seulement 17% des directeurs consultés sont issus du Housekeeping. Le rapprochement des compétences fait apparaitre des compétences communes, en priorité le management des équipes et la gestion financière. Le leadership suivi d’un esprit visionnaire représentent les qualités premières nécessaires pour exercer chacun de ces deux postes. Le niveau de formation supérieure vers une licence ou un master, de préférence en alternance peut être considéré comme un accélérateur de carrière. Enfin, une expérience à l’international est un atout non négligeable.