Espace abonné
Mon panier
 

Toute l'actualités de l'entretien pro des textiles : blanchisseries, pressings

 

Dans le cadre du lancement de l'opération DuoDay 2019 en Lot-et-Garonne, Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des personnes handicapées, a visité la blanchisserie Kalhyge d’Agen-sud et a rencontré Samantha, qui a participé plus tôt dans l’année au DuoDay. La visite s’est déroulée en présence également du député d’Agen-Nérac, Michel Lauzzana.

DuoDay permet la formation de duos entre des personnes en situation de handicap et des professionnels volontaires dans des entreprises, collectivités ou associations. « Dans le cadre de notre politique en faveur de l’égalité des chances et de lutte contre les discriminations, Kalhyge s’attache à faire de l’insertion du handicap dans l’entreprise un projet ambitieux et commun à toutes et à tous. Cette volonté est un vecteur d’ouverture et de cohésion pour tous les collaborateurs », commente Grégory Boillot, le directeur général de Kalhyge.

C’est donc en toute logique que Kalhyge Agen a accueilli Samantha dans le cadre d’un stage de six mois pendant lequel elle a découvert plusieurs postes : le tri, le lavage, le cintrage, le pliage, le scannage... des plus de 40 000 vêtements traités par semaine par le site.

A l’issue de son stage, la jeune femme a obtenu un CDD de six mois qui pourra évoluer en fonction du carnet de commandes.

Une action concrète

Kalhyge favorise dans ses 43 unités à travers la France le recrutement, l’intégration et le maintien dans l’emploi de travailleurs en situation de handicap. L’entreprise accueille 4,5 % de personnes en situation de handicap sur ses 3 200 collaborateurs. En 2018, 17 personnes en situation de handicap ont été recrutées sur les sites Kalhyge. Il est prévu l’embauche de 20 personnes en 2019. « L’accord handicap volontaire a été signé pour une période de trois ans (2017/2019) et il est unique dans notre secteur d’activité. Dans le cadre de cet accord, chaque personne en situation de handicap est encadrée par une collaboratrice ou un collaborateur Kalhyge. Son rôle est d’accueillir le la personne en situation de handicap et lui présenter l’entreprise, faciliter et accompagner son intégration, se rendre disponible au quotidien et évaluer le déroulement de l’intégration avec le formateur et le manager. » 

De gauche à droite sur la photo : Michel Lauzzana, Samantha et Sophie Cluzel

 

La société Kiplay (49 salariés ; 10 M€ de C.A.), experte dans la conception, la fabrication et la distribution des vêtements de travail et des E.P.I. (Equipement de Protection Individuelle), vient d’annoncer le rachat de la Lingerie Industrielle de Normandie (L.I.N.), présent depuis près de 30 ans dans le secteur de la location de linge et de la blanchisserie (8 salariés ; 400 K€ de C.A.). Un confectionneur qui achète une blanchisserie : l’annonce peut surprendre mais trouve en vérité son sens. « Nous sommes enthousiastes d’intégrer ce nouveau savoir-faire complémentaire à nos activités, qui est de plus en plus demandé par nos clients et nos grands comptes nationaux. Tout en gardant l’activité de L.I.N., Kiplay proposera des services supplémentaires comme le pré-lavage des vêtements E.P.I. pour éviter les irritations des utilisateurs en proposant des vêtements plus souples et agréables à porter », indique Marc Pradal, P.D.G. de Kiplay, qui ne semble pas exclure d’autres rachats similaires à l’avenir pour assurer sa croissance externe.

Située à Flers dans l’Orne, L.I.N. assure un service de location et entretien du linge, textiles ou vêtements de travail sur Caen, Vire ou Alençon. Son portefeuille clients est varié, avec des références dans les secteurs de l’hôtellerie, la restauration, les collectivités et entreprises, les maisons de retraite, mais aussi les particuliers qui souhaiteraient louer du linge de table pour les événements familiaux. Ses prestations incluent la location de linge de table, le linge de nuit, linge plat, couverture mais aussi les tenues, équipements et vêtements de travail, couvertures, tapis de sols ou tapis anti-salissures. En plus son son service de location, L.I.N. propose le blanchissage du linge et loue également des distributeurs de savon et de papier.

 

Aujourd’hui basée à Neuilly-sur-Marne, la blanchisserie inter-hospitalière de l'Est Francilien envisage de s’implanter dans une nouvelle unité à Bry-sur-Marne. Objectif : passer de 16 à 20 tonnes de linge lavé par jour. A compter du 25 mars, une enquête publique est donc lancée au titre des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) pour une durée de quatre semaines. A noter que le projet trouverait sa place dans un bâtiment déjà existant.

La blanchisserie, qui emploie actuellement 77 personnes en équivalent temps plein (ETP), nécessitera 11 ETP supplémentaires. « Nous sommes actuellement locataires, et notre bail se termine bientôt. C’était finalement une bonne opportunité sur un plan à la fois pratique (le nouveau site est déjà une installation classée) et logistique, autant pour nos adhérents actuels que pour s’ouvrir d’autres perspectives. Si tout se passe bien nous devrions nous installer fin octobre », explique Guillaume Baldinho, le responsable de la blanchisserie. Les marchés process ont déjà été attribués, et ceux pour les travaux sont en cours de dépouillement.

 

Elis poursuit sa stratégie de développement en Russie avec l’acquisition de l’activité Tapis de Blesk InCare. Le prestataire multiservices international escompte la finalisation de la transaction pour le deuxième trimestre 2019. Elis est implanté en Russie depuis 2017 suite à l’acquisition de Berendsen qui y opère depuis plus de six ans sur le marché du vêtement professionnel et de l’ultra-propre, avec une croissance forte et régulière de son chiffre d’affaires et de ses marges.

Blesk InCare est leader sur le marché du Tapis, avec cinq sites offrant une couverture de l’ensemble du pays. Avec ses 10 000 clients dans tous types d’industries provenant du secteur privé, l’activité Tapis de Blesk InCare a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 10M€ en 2018, dans un marché en très forte croissance. A l’occasion de cette annonce, Xavier Martiré, président du directoire d’Elis, a déclaré : « L’acquisition de l’activité Tapis de Blesk InCare permet à Elis d’élargir son portefeuille de services en Russie et de compléter l’offre existante composée du vêtement professionnel et de l’ultra-propre. Le groupe est désormais positionné sur trois segments en forte croissance et très rentables, et nous sommes convaincus que la Russie a le potentiel pour atteindre un niveau de marge parmi les plus hauts de la région Scandinavie et Europe de l’Est. La densité du réseau que nous acquérons, associée à la qualité des actifs et du management, seront des atouts majeurs pour la bonne et rapide intégration de l’entreprise au sein du groupe. Le vendeur et actuel directeur, qui a fondé Blesk InCare en 1998, prendra la direction du pays. »

 

Pressing. 5àsec poursuit son expansion internationale


Publié le 13 mars 2019 10:27:23

 

Le fonds d'investissement britannique, Bridgepoint Development Capital, rachetait, fin 2017, la majorité du capital du groupe 5àsec, lui offrant ainsi de nouvelles perspectives de développement. Le leader mondial du nettoyage et de l’entretien des textiles, vient d’ailleurs d’annoncer l’ouverture de son premier magasin aux Emirats Arabes Unis, à Dubaï. Présent sur les cinq continents, le groupe français poursuit donc son expansion internationale mais aussi, grâce à des moyens élargis,sa stratégie d’enrichissement de l’offre dans le but de faciliter les services de pressing aux utilisateurs partout dans le monde. L’arrivée en novembre dernier de Vincent Monnot à la présidence du groupe s'inscrit en droite ligne d’une volonté visant à poursuivre cette transformation pour une croissance organique durable.Le groupe ambitionne par ailleurs d'accroître sa présence à l'international sur des marchés à fort potentiel. Cette dernière implantation, un an après l’ouverture de la master franchise en Arabie Saoudite, offre ainsi une nouvelle visibilité pour 5àsec sur la région du Moyen Orient.

Le premier point de vente, situé à la Dubaï Marina, en plein cœur du Nouveau Dubaï, a ouvert ses portes aux premiers clients en janvier dernier. L’inauguration officielle, ce mercredi 27 février, en présence du Sheikh Maktoum Al Maktoum et du Sheikh Rachid Al Maktoum ainsi que de nombreuses personnalités locales, signe le début d’un projet d’envergure. Un déploiement qui commence dès le mois de mars avec l’ouverture d’un second pressing à Jumeirah, et d’un troisième point de vente prévu pour le début du 2e trimestre. 

Associé à un master franchisé local expérimenté, 5àsec est confiant quant au potentiel de ce marché avec une offre et des process innovants répondant aux exigences locales d’une clientèle très aisée. L’enseigne s’est ainsi dotée d’une unité centrale de production connectée à une nouvelle application logistique et permettant d’approvisionner ses magasins en un temps record. Une nouvelle application mobile 5àsec UAE, offrant un service de livraison à domicile, sera également disponible dès le 2e trimestre.

Andre Mota, CEO de 5àsec UAE, explique : « L’attrait de Dubaï pour l’innovation et les grands projets précurseurs nous permet d’enrichir l’expérience 5àsec en mêlant son expertise unique à un service client « premiumisé ». Nous gardons le meilleur de l’offre 5àsec tout en ajoutant la vision dubaïote pour créer une nouvelle expérience du pressing ».

 Une expérience client améliorée grâce au digital

Sur ses marchés historiques, en Europe, l’enseigne enrichit également son offre avec des nouveaux services dits « facilitateurs de vie ». Depuis juin 2018, 5àsec propose à ses clients de recevoir leur ticket de façon dématérialisée, par email. Fini les tickets égarés, et un petit pas de plus vers un monde plus respectueux de l’écologie.

En France, 5àsec vient de déployer dans 8 points de vente, à Paris et en Alsace, un nouveau service de « Dépôt Express ». Les clients de ces magasins peuvent ainsi déposer leurs vêtements sans passer par le comptoir. Dès lors qu’ils ont créé un compte, leurs vêtements sont pris en charge et le paiement est effectué sans la moindre attente au comptoir.

Dès le mois de mars, ces services seront réunis dans une nouvelle application mobile 5àsec dédiée aux magasins. Associée aux portes de restitution automatiques de vêtements déjà existantes dans 30% du parc, le client pourra vivre bientôt une expérience 100% connectée et totalement fluide dans les pressings 5àsec.