Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Blanchisserie hospitalière. Une nouvelle blanchisserie en tout séché à Agen


Publié le 29 oct. 2019 11:37:00

 

Hors d’eau, hors d’air : les premières machines viennent d’être livrées ! Le 6 janvier prochain, la nouvelle blanchisserie d’Agen entrera en fonction. Il ne reste que quelques semaines pour effectuer les derniers branchements et ajuster les réglages de ce tout nouvel établissement, qui recevra les membres de l’URBH pour son congrès 2020.

Septembre 2019.  Avec un permis de construire accordé le 29/01/2019 et après douze mois de travaux intenses, l’équipement vient d’être livré : trois tunnels (dont un réservé aux bandeaux), deux convoyeurs, des séchoirs, des robots de pliages... Des dizaines de paquets à défaire et à mettre en route qui récompensent des mois de travail intense. La blanchisserie du GCS 47 sera la deuxième en France entièrement conçue en tout séché.

Créé en 1984 et agrandi en 2001 pour une activité à 7 tonnes, le GCS regroupe les activités d’entretien du linge et de restauration. La BIH47 rassemble en tout 16 établissements du Lot-et-Garonne, essentiellement des longs séjours et EHPAD, soit 3 456 lits. Devenue trop petite, la blanchisserie, qui traite 12 tonnes de linge, sera en mesure de recevoir un objectif de 18 tonnes en process, dans des locaux pouvant traiter jusqu’à 20 tonnes.

Une nouvelle approche

Cette nouvelle construction s’est accompagnée de nombreux changements, à commencer par le tout séché, avec l’objectif de simplifier le flux de production et la particularité d’une mise en place d’un tri au propre.

La blanchisserie proposera désormais des draps housses mais aussi des taies et traversins en jersey, pour faciliter la réfection des lits et accompagner les services dans le « lit facile » avec  un souci constant de confort pour le patient.

Un atelier totalement indépendant de 300 m2est prévu pour le traitement du linge résidents. Séparé en zone sale et zone propre, il comprend deux laveuses essoreuses de 80 kg et trois séchoirs de 40 kg. « Avec ce système, explique Evelyne Thierry, chef de projet et tout récemment nommée à la tête de la blanchisserie, nous serons en mesure d’améliorer notre coût du linge, c'est l’une de nos priorités. La coopération entre établissements est impérative pour améliorer l’offre de santé et réduire son coût. M. Lafage, directeur du CH Agen-Nérac et administrateur du GCS, m’a demandé de reprendre l’ensemble de la fonction linge sous 3 thématiques : la prestation, la production et la distribution. Cela afin de remettre la roue du linge au centre des conversations avec les membres du GCS. Nous comptons également élargir notre catalogue pour mieux répondre aux besoins de nos établissements clients. » 

Une blanchisserie que les membres de l’URBH pourront découvrir prochainement, lors de leurs journées d’études 2020, qui se tiendront du 01 au 03 octobre 2020, dans la cité agenaise.  

 

Partager l'article