Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Fonction linge. Paredes lance son Défi 2022


Publié le 13 févr. 2019 19:55:05

 

François Thuilleur, directeur général du groupe Paredes, a présenté fin janvier un plan ambitieux de croissance, Défi 2022, pour les quatre prochaines années.
Le plan baptisé « Défi 2022 » et présenté il y a quelques jours à Lyon par François Thuilleur, le directeur général du groupe Paredes, veut inscrire cette entreprise historique du monde l'hygiène et de la propreté dans une dynamique de croissance soutenue et de multi-spécialisation. L’occasion de rappeler que Paredes intervient en effet dans la fonction linge du secteur Santé en distribuant une gamme dédiée à l’hygiène du linge mais aussi en conseillant ses clients sur les meilleurs process à adopter dans les blanchisseries hospitalières intégrées. « Depuis mon arrivée en octobre 2017 nous avons mis en place des groupes de travail qui ont permis à 80% des collaborateurs de plancher sur le développement et la stratégie de l'entreprise. Le plan Défi 2022 que nous avons co-construit s'articule autour de plusieurs axes liés à l'excellence du service client, notamment au travers de la logistique, mais également à notre expertise nationale sur la santé, les EP ou encore l'industrie. Sans oublier la croissance externe, européenne, sur laquelle nous comptons également nous appuyer dans un second temps », détaille François Thuilleur.
Pour faire évoluer le groupe d'une distribution « multi-produits et multi-clients » vers une « multi-spécialisation », Paredes a entrepris une réorganisation de ses équipes et de ses forces de vente dans une logique d 'expertise nationale. Deux directeurs commerciaux se focaliseront sur les segments à plus fort potentiel : François Brochet pour les EP et l'industrie, Franck Le Flem pour la santé et les collectivités.

95% de commandes complètes
Pour compléter ce nouveau dispositif, François Thuilleur souhaite appliquer ces bonnes pratiques dans le secteur de l'hygiène et des produits. « Un des principaux écueils de notre métier est le « reste à livrer ». C'est pour cette raison que nous allons disposer dès ce début d'année d'un entrepôt central de 15 000 m2 à Saint-Quentin Fallavier qui sera adossé à un nouveau site de transformation de la ouate sur 5 000 m2. Nous pourrons ainsi disposer de toutes les références et éviter les ruptures en garantissant un taux de 95% de livraisons complètes chez nos clients à J+3, grâce aux navettes quotidiennes qui seront assurées vers nos entrepôts régionaux. »

1/3 des bénéfices pour les salariés
Ce plan de développement qui s'appuie également sur la généralisation de la digitalisation, doit assurer une croissance du chiffre d'affaires deux fois supérieure à celle du marché de l'hygiène qui oscille entre 1% et 1,5% par an. Pour accompagner cette croissance, Paredes va également se focaliser sur un développement en Europe et des acquisitions, dès 2021. « Ce plan ambitieux suppose l'adhésion et l'engagement des équipes. Nous avons intégré cette démarche dans la construction du plan et allons la continuer dans sa mise en œuvre », insiste François Thuilleur, signataire en janvier d'une tribune dans le quotidien les Echos partageant sa vision d'une entreprise semi-libérée abandonnant une trop grande « verticalité » préjudiciable au développement.
Au-delà de la nouvelle organisation mise en place, le groupe va renforcer le volet formation en créant « Paredes Université », mais aussi et surtout associer l'ensemble des collaborateurs à la croissance et aux résultats économiques de l'entreprise. Un intéressement à hauteur de 1/3 des bénéfices sera ainsi reversé chaque année à l'ensemble des 650 salariés.

 

Partager l'article