Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Blanchisserie industrielle

Kannegiesser fête ses 70 ans


Publié le 12 juin 2018 13:55:00

 

La Fondation a entériné ses choix, et c’est résolument tournée vers l’avenir que la vénérable société familiale Kannegiesser a fêté ses soixante-dix ans. Perpétuant une tradition instaurée en 1952, l’entreprise a reçu, comme tous les quatre ans, près de 2 500 visiteurs (dont près de 200 français) à Bad Salzuflen, à proximité de son siège historique de Vlotho en Allemagne, cette première semaine de juin. Martin Kannegiesser, recentré désormais sur les seules activités de sa fondation et de son groupe, a personnellement accueilli les clients venus de 56 pays. Au programme, robotique, intelligence artificielle et des innovations portant sur la quasi-totalité de ses matériels.

Pour la première fois, Grip master, le robot de tri au sale, était présenté en public. Véritable star de ce salon privé, le robot doté de caméras 3D bénéficie d’une technologie avant-gardiste d’intelligence artificielle qui lui permet de reconnaître et de trier 1 000 à 1 500 pièces par heure, en fonction de la forme, la texture, la taille. Plus impressionnant encore, sa capacité d’apprentissage. Ainsi, si une nouvelle pièce est introduite, le robot aura la capacité de créer une nouvelle catégorie de linge reprenant les caractéristiques de la pièce et d’y associer toute nouvelle pièce similaire. Quelques blanchisseries allemandes exploitent déjà les services de Grip Master, mais il faudra attendre 2020 pour qu’il arrive sur le marché français.

Analyse de données, la clé de la blanchisserie d’aujourd’hui
Misant sur l’analyse de données, toute une série d’innovations étaient en démonstration : le tout nouveau logiciel d’analyse de l’eau de lavage, Qualitex permet de contrôler en continu l’eau des charges de linge, en des points prédéterminés du tunnel. L’information recueillie permet une évaluation de la qualité de l’eau en termes de chimie, de pH mais aussi de températures, afin de pouvoir ajuster au mieux les paramètres de lavage. De même, pH control s’attache à vérifier l’alcalinité en fin de lavage pour affiner les dosages et la neutralisation. La systématisation de Servotronic, un outil logiciel améliorant les performances des engageuses, plieuses, sécheuses et convoyeurs, est aussi à noter.

Pas de compromission avec la qualité
« Qualité allemande », un cliché qu’entend bien défendre Kannegiesser au travers de ses matériels, allemands jusqu’au bout des vis et boulons. Pour la société, pas de délocalisation ni de sous-traitance, mais un processus d’amélioration continue maîtrisé à la recherche du toujours mieux : plus rapide, plus ergonomique, moins énergivore... A commencer par les tunnels, équipés d’un nouveau système de filtration par recirculation.
La société, dont le chiffre d’affaire est estimé à 300 millions d’euros, représenterait environ le quart du marché mondial. L’entreprise affirme ne pas redouter la concurrence et défendre une vision du métier ou la qualité et la performance priment.