Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Loueurs de linge : Des étudiants livrent des pistes d'innovation dans la fonction linge pour Kalhyge 


Publié le 10 juil. 2018 11:16:02

 

Kalhyge a décidé de faire appel, il y a six mois, à une équipe de dix-huit étudiants de quatrième année de l'école de design Strate  pour identifier des pistes d'innovation en blanchisserie. « Je souhaite instaurer une véritable différenciation de Kalhyge par la fourniture de produits réellement adaptés aux pratiques professionnelles et aux désirs de ceux qui les utilisent ou les portent au quotidien », explique Grégory Boillot, directeur général de Kalhyge.

Ainsi, par groupe de trois, les étudiants se sont d'abord immergés deux jours durant au sein d'établissements de santé partenaires*. Les étudiants designers avaient en ligne de mire l'amélioration de l'expérience client et de leur relation au linge, et non l'amélioration du process industriel de la blanchisserie.

Trois axes de travail leur avaient pour cela été fournis :

  • Le produit : comment améliorer le produit pour le bon usage du soignant, pour le patient ?
  • L'hygiène : comment maintenir le linge propre depuis la livraison jusqu'à sa mise en place sur le lit ?
  • La logistique : comment aider le client à améliorer le flux du linge en matière de temps et de transport ?

Après cette phase d'observations directes à l'hôpital, les étudiants ont exposé le 10 avril dernier leurs constats et argumenté auprès d'un jury sur les différents champs d'investigation leur apparaissant pertinents, chaque groupe présentant trois problématiques, soit dix-huit au total.

Le jury les a alors orientés sur ceux présentant le plus de valeur immédiate et d'intérêt à terme, soit une idée par groupe. C'est sur cette base que les jeunes designers ont planché pour « investir de façon créative ces opportunités, générer des concepts et les matérialiser (scénarios d'usage, maquettes, prototypes...) », relate l'entreprise.

Le 18 juin dernier, les étudiants ont présenté leur concept, prototype à l'appui selon les cas, comme par exemple un travail sur les chariots. Après cette phase de création, Kalhyge ouvre la phase de mise en œuvre. Il s'agit désormais, en fonction de la stratégie de l'entreprise, de poursuivre la démarche avec des phases de tests, avec les établissements partenaires bien sûr, mais aussi avec d'autres, éventuellement.

Kalhyge envisage par ailleurs de poursuivre avec certains groupes d'étudiants designers, non plus en tant qu'étudiants mais en tant que partenaires, pour finaliser une solution d'ici l'année prochaine.

*(à Paris, l'Institut mutualiste Montsouris, l'hôpital Saint-Joseph, la clinique Arago et la Fondation ophtalmologique Adolphe de Rothschild ; dans l'Essonne, le CH d'Arpajon ; dans les Hauts-de-Seine, la fondation Roguet ; dans le Val-de-Marne, l'hôpital d'instruction des armées Bégin à Saint-Mandé).

 

Partager l'article