Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Pressing. La FDN lève 1,5 million d’euros pour se déployer en franchise


Publié le 7 nov. 2018 17:03:00

 

Numéro cinq français des réseaux de pressings depuis 2013 et leader dans les Hauts-de-France avec ses 33 établissements sous les marques Rossel, Alizés et 5àsec, Financière du Nord (FDN) vient de lever 1,5 million d'euros pour se déployer en franchise.

Il semble que les deux sites pilotes évoqués dans notre reportage aient convaincu le dirigeant Didier Poignand du bien-fondé de sa volonté d’élargir son concept au-delà de ses frontières régionales. La société a levé à cet effet 1,5 million d'euros auprès de ses actionnaires historiques Finorpa et Nord Capital Partenaires. Déjà disponible sous licence de marque depuis 2017, « Alizés naturellement pressing » poursuit donc son développement tambour battant. Un aboutissement logique au regard de ce que nous confiait déjà Didier Poignand à l’époque, désireux de « recréer une dynamique dont le métier a tant besoin et que les années 2000 nous ont malheureusement enlevée ! » Et du dynamisme, le groupe FDN n’en manque pas : à l’initiative de nouveaux services et d’alternatives au perchlo éprouvées, il fait naturellement office de précurseur sur le marché. « Nous avons été les premiers à proposer des alternatives viables et efficaces au perchlo, le K4 en 2011 à Arras, l’Higlo en 2015 à Lille. Dans les deux cas, il s’agissait de la première installation avec ces solvants alternatifs en France. Notre démarche ne se limite pas à l’utilisation de solvants alternatifs, somme toute obligatoire très prochainement. Nous avons une politique de récupération d’eau et de réduction des consommations énergétiques. C’est une démarche logique vis-à-vis du bien-être de nos salariés et de nos clients. En tant qu’individu, il y a une prise de conscience environnementale qui ne doit pas s’arrêter aux portes du pressing. Cela fait partie de notre politique, tout comme faire en sorte que nos pressings soient accueillants et apportent le conseil et le service attendus. »

Pour fidéliser une clientèle de plus en plus exigeante, Didier Poignand a digitalisé son activité et planche aujourd’hui sur la livraison à domicile. L’application sur smartphone lancée en 2017 a permis la dématérialisation du ticket et généré plus de transparence vis-à-vis du client, désormais informé en temps réel de l'avancée du nettoyage de ses articles. Les deux drives existants devraient être dupliqués en fonction de l'opportunité des sites implantés. « Le service du pressing à la demande est une évolution incontournable dans la profession. La densification de notre réseau dans le nord de la France est un des atouts qui devrait nous permettre de relever ce défi de manière raisonnée et rentable. »

FDN a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 7 millions d'euros en hausse de 1 à 1,5 % sur un marché qui perd entre 3 et 5 % par an. 120 salariés servent 100 000 clients actifs en fichier, pour 5 400 articles traités par jour.

 

Partager l'article