Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Pressing & Blanchisserie. Aides : ce qui change en juin


Publié le 15 juin 2021 09:47:00

 

L’accélération de la campagne de vaccination couplée à une baisse continue de l’épidémie ces dernières semaines laissent enfin présager des jours meilleurs. Alors que la reprise s’amorce nettement sur le marché, un point rapide sur les changements concernant les aides.

Jauges dans les pressings/laveries

Depuis le 19 mai, les commerces pouvaient accueillir leurs clients avec une jauge d’une personne pour 8 m². Elle est passée à 4 m² par personne depuis mercredi 9 juin. 

Prorogation du fonds de solidarité jusqu’à fin août 

Sur le plan des aides, quelques changements à prévoir d’ici les prochains mois. Le fonds de solidarité notamment ne devrait être réservé qu’aux seules entreprises des secteurs S1 et S1 bis (dont blanchisseries industrielles et pressings) pour les pertes de juin 2021. Ces dernières bénéficieront d’une compensation, quelle que soit la perte de chiffre d’affaires, qui sera fixée ainsi :

-          À 40 % de la perte d’activité en juin 2021 par rapport à juin 2019

-          À 30 % de la perte d’activité en juillet 2021 par rapport à juillet 2019

-          À 20 % de la perte d’activité en août 2021 par rapport à août 2019.

Attention, un seuil de 10% de chiffre d’affaires perdu sera requis pour accéder aux aides. Par ailleurs, ce soutien restera limité à 20% du chiffre d’affaires de référence, avec un plafond toujours établi à 200 000 euros.

Prolongation des exonérations de charges

L’article 9 du PLFR 2021 prévoit de prolonger les aides au paiement des charges pour les entreprises des secteurs S1 et S1 Bis. Les employeurs des entreprises de ces secteurs d’activités continueront de bénéficier d’une aide au paiement des cotisations sociales (15 % de la masse salarialejusqu’au 31 août 2021. Un dispositif équivalent devrait également être prévu pour les travailleurs indépendants via un mécanisme de réduction de cotisations sociales pour 2021.

Prolongation du PGE jusqu’à fin décembre 2021

L’article 8 du projet de loi de finances rectificative pour 2021 prévoit de prolonger de 6 mois la possibilité de solliciter un prêt garanti par l’État (PGE), soit jusqu’à fin décembre 2021. 

 

Partager l'article