Toute l'actualité des professionnels de l'Entretien des Textiles

Actualités

1 juil. 2015 01:06:00

La blanchisserie du pôle santé Sarthe et Loir s’équipe d’un système RFID HF

La structure sarthoise s’est dotée d’un nouveau système de traçabilité pour le traitement de son linge de résidents. À la clé, gain de temps et réduction du taux d’erreurs.

« Auparavant la traçabilité en système à code barre obligeait à effectuer une lecture des articles entrant en blanchisserie un par un. Cette méthode était très chronophage et fastidieuse pour les professionnels. La technologie RFID HF (haute fréquence) permet d’effectuer une lecture en masse des articles en entrée comme en sortie en quelques secondes (lecture au sac de linge complet en entrée, lecture de pile d’article en sortie) », témoigne la blanchisserie du pôle santé Sarthe et Loir (PSSL), basée à La Flèche (72)

Objectifs et enjeux du projet

Avec la méthode RABC en toile de fond, le secteur de la blanchisserie hospitalière agit concrètement face aux critères d’hygiène de plus en plus stricts. « De même, la traçabilité et la gestion de production doivent être de plus en plus transparentes. C’est pourquoi, dans un but d’optimisation de la gestion de la blanchisserie, de transparence et d’amélioration continue de la prestation, nous avons dû réfléchir à une évolution informatique possible au sein de notre process de production », explique la blanchisserie. Comme souvent ailleurs, une réflexion sur la traçabilité du linge « résident » s’est imposée au vu des problématiques rencontrées. L’occasion aussi de faciliter le quotidien des agents et de proposer une prestation de meilleure qualité. « Nos principaux objectifs : diminuer les réclamations pour perte de vêtements ; améliorer l’hygiène (moins de manipulations des vêtements après traitement) ; identifier et tracer l’ensemble du linge durant sa durée de vie ; offrir aux clients des services améliorés : inventaire simplifié et rapide ; améliorer nos rendements (entre 10% et 15%) ; et effectuer une traçabilité sur le linge mis sur cintre. »

Un investissement pertinent

Le montant du projet s’élève à 55.000 euros, financé par le PSSL. Il a été mis en œuvre après qu’une étude technico-économique ait émergé fin 2013. « L’orientation du projet nous à permis de rédiger le cahier des charges début 2014. Après examen des différentes candidatures, la société Ordeip a été retenue en fin d’année 2014. La mise en place du système est opérationnelle depuis le 2 janvier 2015. A ce jour, il donne entière satisfaction à l’ensemble des utilisateurs, mais surtout nous permet d’optimiser notre prestation. »

Le service de blanchisserie, en bref

  • 10 agents en production
  • Presque 292 tonnes de linge traitées par an, réparties entre linge hôtelier (gants, bavoirs draps de bain, couvertures…) et linge résidents (465 résidents soit environ 35 000 articles).
  • Matériels de lavage : 4 laveuses essoreuses aseptiques, soit 185 kg de capacité de lavage (25kg -2 x 50kg – 60kg). 8 à 10 cycles par laveuse/jour. Distribution automatique de produit lessiviel par pompe doseuse

Matériels de finition : 4 séchoirs rotatifs soit 100 kg de capacité de séchage (2x30-2x20) ; 1 thermo-colleuse, 1 machine à coudre, 1 machine à repasser (vapeur), 1 soudeuse en L.

Sur le même sujet

En ce moment

Articles les plus lus

S'abonner à la newsletter

Tous les 15 jours, recevez par email toute l'actualité sur l'Entretien des Textiles.