Espace abonné
Mon panier
 

Actualités

Location-entretien. Elis rachète l’Allemand Haber


Publié le 21 avr. 2021 14:21:00

 

Le leader mondial et français Elis maintient sa politique de croissance externe et semble donc garder le cap en dépit de la crise sanitaire qui affecte l’ensemble du secteur de l’entretien et de la location des textiles. Dans la foulée de la présentation de ses résultats de 2020, le prestataire multi-services a en effet annoncé la signature d’un accord pour acquérir l’entreprise familiale Haber. Celle-ci dispose de deux usines dans l'Ouest de l'Allemagne : la première à Landstuhl, en Rhénanie-Palatinat et la seconde à Sarrebruck, dans la Sarre. Elle intervient également sur le marché luxembourgeois. L’essentiel de ses clients provient du secteur de la santé et de celui des maisons de retraite. Elis s’appropriera ainsi un ensemble dont le chiffre d’affaires s’est élevé à environ 20 M€ en 2019. Le leader avait déjà investi outre-Rhin il y a un peu plus d’un an en rachetant Curantex. « L'acquisition du groupe Haber permet à Elis de renforcer ses positions sur le marché de la santé en Allemagne et de proposer une offre nationale dans un marché toujours constitué d'un nombre important de petits acteurs. Les actionnaires historiques maintiendront leurs fonctions opérationnelles, ce qui permettra de réaliser l'intégration de manière efficace », a déclaré Xavier Martiré, le président du directoire d'Elis.

L’occasion de mettre en lumière les résultats du groupe, qui en dépit de la crise et de ses effets démontre la robustesse de son modèle : « En 2020, dans un environnement marqué par la pandémie de Covid-19 et en dépit d’une baisse de chiffre d’affaires de 14,5%, le groupe a amélioré sa marge d’EBITDA et a généré un free cash-flow record, réduisant ainsi son endettement net de plus de 90m€. Cette performance remarquable démontre à nouveau la pertinence de la stratégie du groupe : sa diversification géographique, la grande variété de ses clients et la richesse de son portefeuille de produits ont permis de limiter les effets de la crise sur ses résultats financiers », indique Xavier Martiré.

En France, le chiffre d’affaires 2020 est en baisse de -18,6% (intégralement organique) et s’établit à 867,8 millions d’euros. Le fort ralentissement en hôtellerie-restauration (qui représentait en 2019 environ un tiers du chiffre d’affaires du pays), en dépit d’une saison d’été correcte, a pesé sur l’activité depuis le début de la crise sanitaire. Après une baisse d’activité généralisée constatée au deuxième trimestre, l’activité s’est ensuite redressée en Industrie, en Santé et en Commerce & Services, avec de bons développements en Vêtement professionnel et en Hygiène et bien-être.

 

Partager l'article