Toute l'actualité des professionnels de l'Entretien des Textiles

Actualités

27 janv. 2021 14:38:09

Pressing, blanchisserie, laverie. Fonds de solidarité, charges, PGE : les changements annoncés par Bruno Le Maire

Si les contenus officiels et en ligne n’ont pas encore été actualisés, il n’empêche que les dernières déclarations du ministre de l’Economie en date du 14 janvier ont de quoi réjouir le secteur de l’entretien textile. Dans un contexte de reprise de l’épidémie, et alors que de nombreux secteurs d’activité dont la profession est tributaire pour partie sont toujours dans l’incapacité de travailler, Bruno Le Maire a en effet annoncé plusieurs modifications. On commence avec le fonds de solidarité couvrant les pertes du mois de janvier 2021 : bonne nouvelle, les entreprises du secteur S1 bis qui enregistrent une baisse d’au moins 70 % de leur chiffre d’affaires auront droit à une indemnisation couvrant 20% de leur CA de 2019, dans la limite de 200 000 euros par mois. Ces entreprises peuvent d’ailleurs bénéficier de cette aide pour les pertes de décembre 2020, quelle que soit leur taille. Ce dernier point, essentiel, a de quoi réjouir notamment les blanchisseries industrielles qui avaient jusqu’alors été écartées des dispositifs en raison de leurs effectifs supérieurs à 50 salariés.

Autre nouveauté : l’Etat va prendre en charge jusqu’à 70% des coûts fixes des entreprises fermées administrativement, ou des entreprises appartenant aux secteurs S1 et S1 bis, à condition qu’elles réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 1 million d’euros par mois. Cette aide, cumulable avec le fonds de solidarité, sera plafonnée à 3 millions d’euros sur la période de janvier à juin 2021. « Nous travaillons également à étendre l’aide complémentaire sur les charges fixes aux plus petites structures qui ne feraient pas 1 million d’euros de chiffre d’affaires par mois mais qui auraient d’importantes charges fixes», a par ailleurs ajouté Bruno Le Maire. Une bonne nouvelle à venir peut-être pour le secteur là encore, à suivre de près donc.

En revanche, aucune aide spécifique n’a été annoncée en raison du couvre-feu avancé à 18 heures, et ce alors même que cette fermeture anticipée a un impact significatif sur l’activité des commerces, notamment les laveries. Seul le dispositif de prise en charge à 100% du chômage partiel a été prolongé. 

Enfin, Bruno Le Maire a annoncé que toutes les entreprises qui le souhaitent, quelles que soit leur activité et leur taille, peuvent dès à présent se rapprocher de leur banquier afin d’obtenir un différé d’une année pour commencer à rembourser leur prêt garanti par l’Etat (PGE).

Sur le même sujet

En ce moment

Articles les plus lus

S'abonner à la newsletter

Tous les 15 jours, recevez par email toute l'actualité sur l'Entretien des Textiles.