Espace abonné
Mon panier
 

Toute l'actualités de l'entretien pro des textiles : blanchisseries, pressings

 

Pressing. Face à la crise, la FFPB mène l’enquête


Publié le 10 mars 2021 11:55:57

 

Après cinq mois de lobbying intense, la FFPB (Fédération Française des Pressings et Blanchisseries) a obtenu l’inscription de l'activité pressing au secteur S1Bis du plan Tourisme. « Cela a permis de prétendre, depuis novembre, jusqu’à 10 000 € au Fonds de solidarité au lieu des 1 500 initiaux, si l’on a une chute minimale de 50 % de son chiffre d’affaires. Cela a également ouvert d’autres droits comme la prise en charge à 100 % du coût du chômage partiel, des réductions de cotisations Urssaf, etc.», détaille Olivier Risse, le président de la FFPB. Mais un bémol subsiste : le calcul de l’aide du Fonds de solidarité se fait par Siren et non Siret. Les sociétés ne touchent donc qu’une fois 10 000€ quel que soit le nombre de magasins. « Seule possibilité, opter pour le Fonds de solidarité renforcé qui propose une aide égale à 20 % du CA du mois équivalent 2019, si la chute est d’au moins 50 % ; mais il faut un CA de 50 000€ sur le mois pour toucher 10 000€ ! »

Cela se retrouve dans les chiffres : le montant moyen des aides est de 12 % du CA perdu pour les entreprises mono site contre 3 % pour les sociétés multisites. Pour ces sociétés, il ressort également de cette enquête les éléments suivants : 11 % des salariés ont été licenciés, pour 15 % des salariés le licenciement est programmé, et pour 30 % il est envisagé. « Pour les entreprises mono site, la FFPB n’a pas reçu suffisamment de chiffres pour avoir des statistiques crédibles, mais la situation est nettement moins mauvaise. »

Pour le président de la FFPB, l'enquête a permis de sensibiliser le ministre Alain Griset et d'appuyer pour obtenir de meilleures conditions pour les sociétés multisites. «Mais à ce jour, même si nous sommes écoutés, rien n’est encore annoncé. Cette enquête permet aussi de constater qu’un certain nombre de professionnels sont mal informés et n’ont pas demandé les aides auxquelles ils pouvaient prétendre, quand d’autres ont réussi à obtenir des aides supérieures à leurs pertes, certes dans des cas très rares! La FFPB reste donc très active auprès des ministères. Nous maintenons la pression pour obtenir de meilleures aides. Mais pour être efficace nous avons besoin de chiffres ! À chaque demande, le ministre nous pose toujours la même question : « Combien ? »

 

Le fabricant américain Alliance Laundry Systems a décidé de mettre sa gamme estampillée Speed Queen, jusqu’alors réservée aux professionnels, à disposition de nouveaux secteurs d’activité sur l’ensemble du marché européen. La gamme comprend des laveuses et séchoirs (électrique et gaz) à chargement frontal, des colonnes doubles séchoirs, et des colonnes laveuse et séchoir, tous configurés avec la technologie de pointe de la marque. « Cette gamme extrêmement robuste offre des options exceptionnelles et spécifiques pour de nombreux secteurs tels que le logement collectif, les campings, les hôtels, cafés, restaurants, sociétés de nettoyage et bien d'autres », indique Rocco di Bari, Chief Commercial Officer d'Alliance Laundry Systems pour l'Europe, le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Inde. « Speed Queen est déjà reconnu à l'étranger pour sa fiabilité et son procédé de lavage et de séchage rapide qui a donné son nom à la marque « Speed Queen ». Cette gamme apporte également une multitude de possibilités techniques pour simplifier les opérations et est soutenue par une garantie de trois ans sur toutes les pièces. Il s'agit de la garantie la plus étendue du marché ! »

A noter pour les responsables de la fonction linge, Speed Queen Professional se distingue par sa flexibilité de programmation et par son modèle spécialement conçu pour le nettoyage des mops.

 

RFID. HID rachète Invengo Textiles Services


Publié le 10 mars 2021 11:52:16

 

Basée à La Ciotat, en France, l’activité Invengo Textile Services fait désormais partie de la division Technologies d’identification de HID Global, dirigée par Marc Bielmann, vice-président senior et responsable des technologies d’identification.

HID Global, leader mondial des solutions d'identification sécurisée, a en effet décidé d’élargir son portefeuille de solutions RFID avec l'acquisition de l'activité Invengo Textile Services d'Invengo Information Technology. Le rachat lui permet d’ajouter une corde à son arc et vient se poser comme un défi face aux chiffres évoqués par le fabricant américain. Selon MarketsandMarkets, le marché mondial des offres en blanchisserie commerciale, y compris celles relatives à la traçabilité (tags RFID, lecteurs, logiciels et services d'intégration de systèmes), devrait croître à un taux annuel évalué de 12,9% de 2020 à 2025. Cette croissance est tirée par l'expansion du marché de l'hôtellerie et des établissements de soins de santé nécessitant une gestion globale, des draps des lits aux uniformes du personnel. La Covid-19 a également entraîné une forte augmentation de la demande de textiles propres et désinfectés, entraînant une croissance significative de l'activité de blanchisserie commerciale dans le monde entier. « L'acquisition de l'activité Invengo Textile Services élargit encore notre offre de technologies d'identification pour répondre à la demande croissante de capacités de prévention des pertes, d'analyses de grande valeur et de visibilité des stocks en temps réel qui augmentent l'efficacité de la gestion d’une blanchisserie commerciale », explique Björn Lidefelt, CEO de HID Global. « Cet ajout à la famille HID complète notre activité et nos capacités existantes sur le marché RFID, permettant à notre communauté de partenaires de créer des solutions robustes pour ce marché en croissance rapide. »

Pour rappel, la gamme Invengo Textile Services comprend :

  • les tags ultra-haute fréquence (UHF) RFID LinTRAK RAIN durables, certifiées OEKO-TEX et optimisés pour l'intégration dans le linge de maison et autres produits textiles lavés.
  • Les tags BluTAG haute fréquence (HF), minuscules et robustes, conçus pour les produits textiles industriels.
  • Les Lecteurs HF et UHF de qualité industrielle, antennes, stations de table, portails, cabines et autres matériels optimisés pour la blanchisserie.
  • la plate-forme logicielle ACUITY, qui permet la disponibilité des stocks en temps réel et la visibilité des actifs textiles.
 

On connaît désormais l’impact précis de la crise sanitaire sur les ventes d’équipements pour la blanchisserie. Selon l’Observatoire PROMOCUISINES/SYNEG, les ventes globales (France + Export) ont reculé de -19% en 2020 par rapport à 2019. Les exportations sont encore plus lourdement impactées. Dans un contexte de tension sur les prix des matières premières, les perspectives des industriels s’améliorent lentement en 2021, sans toutefois retrouver leur niveau de 2019. « La sous-catégorie de matériel la plus impactée est celle des sécheuses-repasseuses, nous confie André-Pierre Doucet, le délégué du SYNEG. Il s’avère qu’il s’agit du produit certainement le plus exposé sur ses marchés d’implantation traditionnels, notamment en hôtellerie, un secteur que l’on sait particulièrement touché par la crise sanitaire. » A l’instar des produits détergents d’ailleurs, qui ont vu leurs ventes exploser sur l’année écoulée sur le segment BtoC, mais plutôt réduites en BtoB, nombre de blanchisseries industrielles travaillant avec le tourisme et la restauration et subissant les effets corollaires.

Concernant les équipements de blanchisserie, « le rythme de l’activité a fortement chuté au premier semestre (-26%), avec un pic à -42% entre avril et juin 2020. Le secteur a manifesté une forte résilience au second semestre (-12%), en particulier entre juillet et septembre (-10%). A l’exception notable des équipements de ventilation où une montée en gamme était en cours avant le début de la crise, tous les secteurs voient leurs chiffres d’affaires fortement reculer. Sur le marché intérieur (-18%), importations et fabrications françaises sont impactées dans les mêmes proportions. Côté exportations, le recul est plus marqué (-26%), que ce soit à destination du grand export ou de l’Union Européenne. Côté utilisateurs, les industriels particulièrement exposés à la clientèle des cafés, hôtels, restaurants (CHR) sont les plus impactés. »

On retiendra que le début de l’année 2021 demeure en repli par rapport à 2019 qui reste l’exercice de référence.

 

Laverie libre-service. Le marché reste dynamique


Publié le 10 mars 2021 11:37:29

 

La laverie automatisée est décidément un concept en plein essor. La crise sanitaire a certes légèrement perturbé la création de laveries libre-service ces derniers mois, tout comme les confinements et couvre-feux successifs ont perturbé les venues des clients, mais le marché reste indiscutablement dynamique, en témoignent plusieurs opérateurs du secteur.

Fin décembre, Wash’n Dry annonçait notamment avoir passé le cap des 900 laveries automatiques en 2020. Un joli score, et le concept continue à essaimer : sur les deux premiers mois de l’année, ce sont pas moins de sept nouvelles implantations qui ont vu le jour sur le territoire, à Chaumont, Pau, Draveil, Romans-sur-Isère, Bourg-en-Bresse, Sion et Vernouillet.

Autre exemple : l’enseigne de pressings écoresponsables Aqualogia a fait le choix d’innover et poursuit ainsi son déploiement dans l’Hexagone avec l’ouverture à Marseille de son nouveau concept de laverie ultra connectée écologique, Lav’pro. « Ce nouveau concept offre aux porteurs de projet une meilleure gestion de leur activité grâce notamment à la gestion de comptabilité à distance, la visualisation de la disponibilité des machines en ligne, une centrale de paiement avec écran tactile, la visualisation de l’état des machines et action sur leur comportement (démarrage/arrêt), et une laverie permettant des cycles de lavage très délicat et cycle de désinfection coronavirus. Sur un marché en plein « boom » les laveries Lav’pro répondent totalement aux attentes d’investisseur et des consommateurs d’aujourd’hui », souligne l’enseigne.

Laverie libre-service

Le marché reste dynamique